Les bons réflexes pour consommer moins d’énergie

Les bons réflexes pour consommer moins d’énergie

186
0
<<<
>>>

économie d'énergie

Aujourd’hui réduire notre consommation d’énergie est un enjeu aussi bien financier qu’environnemental. Tout le monde a déjà entendu parler de la Transition Energétique.

De quoi s’agit-il et comment être acteur de ce changement ?

C’est une modification structurelle profonde des modes de production et de consommation de l’énergie. La transition énergétique est le résultat des évolutions techniques, des prix et de la disponibilité des ressources énergétiques. Au-delà de l’enjeu financier, la question de l’environnement se pose suite à la raréfaction des ressources, au réchauffement climatique et à la pollution. En France, la première source d’énergie utilisée est le pétrole, qui représente 42 % de la consommation totale d’énergie, suivie par l’électricité (24 %) et le gaz (21 %).

Aujourd’hui le coût de l’énergie représente une part très importante du budget du foyer, puisqu’en 2015, près de 2800 euros / an y étaient alloués.

Pharma GDD, vous donne les bons réflexes pour consommer moins et gagner plus.

 

Le chauffage

Plus de la moitié des dépenses d’énergie viennent du chauffage. Tour d’horizon des différents modes de chauffages utilisés par les foyers.

Le bois : c’est l’énergie la plus « verte » et le plus ancien système de chauffage. L’énergie dont il a besoin pour fonctionner est le bois, une énergie renouvelable, le poêle à bois permet aujourd’hui de chauffer des maisons. S’il est conforme aux normes environnementales, le rendement énergétique c’est-à-dire le rapport entre l’énergie restituée (la chaleur) et l’énergie consommée (le combustible) peut être de + 80%, ce qui est très intéressant.

L’électricité : avec les radiateurs électriques, c’est le moyen de chauffage le plus utilisé. Dans la plupart des cas, les appartements et les habitations modernes optent pour le radiateur électrique, bien plus esthétique par rapport aux autres types d’appareils. Cependant, ils consomment rapidement trop d’électricité. Ainsi pour alléger les dépenses, il est possible de choisir des radiateurs à inertie, des radiateurs radiants ou encore des radiateurs rayonnants ou à accumulation.

Le gaz : ce type de chauffage possède toutes les qualités du chauffage central. Seul hic, il faut être rattaché au réseau du gaz de ville, ce qui, n’est pas simple pour tout le monde. Nous connaissons tous la chaudière à gaz classique. Cependant, la chaudière à gaz à condensation permet de réaliser plus d’économies grâce à un meilleur rendement. En bonus elle est aussi simple à utiliser qu’à installer.

Quel que soit notre moyen de chauffage, souvent la maison ou l’appartement est surchauffé, alors que la température idéale se situe entre 19 et 20°C pour le salon et 16-17 °C dans la chambre. En hiver, porter un pull léger à l’intérieur est normal, a contrario être en t-shirt n’est pas recommandé ni pour votre santé, ni pour vos factures. En pratique, pensez à couper le radiateur lorsque la fenêtre est ouverte, entretenez vos radiateurs en les purgeant et chaque année procédez à l’entretien de votre chaudière. Coté isolation si vous ne pouvez effectuer de gros travaux, optez déjà pour des rideaux ou encore des boudins de portes qui empêchent le froid d’entrer. De même à la nuit tombée, fermer les volets permet de conserver de la chaleur.

Le saviez-vous ? Selon L’agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie, baisser la température de 1°C, c’est 7% de consommation en moins.

 

L’eau chaude

A la maison l’eau chaude sanitaire est produite soit par un chauffe-eau, une chaudière ou bien un cumulus. Il est essentiel de vérifier et de régler correctement sa chaudière, la température de l’eau doit être comprise entre 55 et 60°C, c’est une obligation tant d’un point de vue légal que sanitaire. En effet à cette température le risque lié à la prolifération de bactéries est réduit. Par exemple, le risque de légionellose (maladie d’origine bactérienne, potentiellement mortelle, entraînant une infection pulmonaire aiguë.) survient lorsque la température de l’eau est en dessous de 55°C. Régler le thermostat permet donc de les éradiquer. En plus d’être bénéfique pour notre santé, cela baisse notre consommation énergétique, en effet chauffer de manière trop forte l’eau revient plus cher car cela est plus long.  Et si l’eau est trop chaude, on la mélange avec une grande quantité d’eau froide, ce qui augmente la consommation d’eau. Si vous vous absentez plusieurs jours (pour une croisière au Baléares, ou un road trip sur la route 66 par exemple), pensez à couper le chauffage de l’eau sur votre chaudière ou cumulus d’eau.

Le saviez-vous ? Le tartre se forme à une température supérieure à 60°C et endommage nos installations.  Plus la couche de tarte est épaisse plus cela consomme de l’énergie, pas de panique, il existe des adoucisseurs d’eau qui s’installent directement sur les tuyaux de la chaudière.

 

Les appareils électriques et éclairages

Pour les appareils électriques (TV, ordinateur…)  ou les luminaires, la règle classique est de les éteindre lorsque l’on ne les utilise pas. Forcez-vous à mettre hors tension les appareils plutôt que de les mettre en veille.  De même, coupez les appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas : le chargeur de portable dans la chambre, ou la bouilloire dans la cuisine. L’astuce pour y penser est de connecter ses appareils sur une multiprise et de la débrancher après s’en être servi, vous pouvez également opter pour une multiprise avec interrupteur. Pour y voir plus clair, dépoussiérez les lampes et abat-jour, et utilisez des ampoules basse consommation qui peuvent avoir une durée de vie de 25 ans et consommer 80% d’électricité en moins.

 Le saviez-vous ? La consommation en veille de nos appareils peut représenter jusqu’à 10% de la facture d’électricité hors chauffage.

 

L’électroménager

Coté buanderie, pour le linge, remplissez complètement votre lave-linge et faites tourner la machine à basse température. Pour le séchage préférez l’option « air-libre » mais si cela est impossible pensez à bien essorer le linge avant de le glisser dans le sèche-linge.

Côté cuisine, pour le réfrigérateur-congélateur, il y a des règles simples qui vous permettront de baisser les factures mais aussi de garder plus longtemps ces appareils.  Tout d’abord, il est essentiel de ne pas mettre des aliments encore chauds dans le congélateur ou le réfrigérateur. De même, il est déconseillé de placer cet électroménager près du four ou d’une fenêtre ensoleillée, ce qui risque de booster la consommation d’énergie. Pour l’entretien, dépoussiérez bien les grilles à l’arrière du réfrigérateur-congélateur, et n’oubliez surtout pas de dégivrer les appareils, le givre ne doit pas dépasser 5 mm.

Pour le lave-vaisselle, l’idéal est d’utiliser la touche « éco », le programme dure plus longtemps mais la consommation d’eau et d’électricité est plus faible que pour un programme standard. Dans tous les cas il est important de remplir totalement l’appareil avant de le mettre en marche.

Le saviez-vous ? 5 mm de givre dans le frigo ou le congélateur c’est 30 à 40% de consommation en plus. Couvrir sa casserole lorsque l’on fait bouillir de l’eau divise par 4 la consommation d’énergie. Coté économie, en lavant son linge à 40°C au lieu de 60°C permet d’économiser près de 25% d’électricité

 

Vous avez maintenant plusieurs idées pour diminuer vos factures d’énergie sans perdre votre confort de vie ! Alors vous aussi dès ce soir, baissez la température, changez d’ampoules et éteignez complètement la télé avant d’aller au lit.

Vous vous sentirez plus responsable et peut-être verrez-vous une différence sur les factures le mois prochain ?

 

 

Laissez votre commentaire