Les hommes à l’honneur avec Movember

Les hommes à l’honneur avec Movember

206
0
<<<
>>>
Crédits photo : Fondation Movember

Si le mois d’octobre a été consacré à la lutte contre le cancer du sein, celui de novembre met les hommes à l’honneur ! Pour la huitième année consécutive, la France se mobilise pour informer et sensibiliser le grand public à la santé masculine. Cancer de la prostate, des testicules, mais aussi santé mentale et prévention du suicide sont au programme de cet événement caritatif désormais connu à l’échelle mondiale.

Les origines de Movember

L’histoire de Movember débute en Australie en 2003. C’est en partant d’un pari quelque peu incongru, celui de remettre au goût du jour le port de la moustache, que Travis Garone et Luke Slattery décident de mettre sur pied un mouvement œuvrant pour la santé masculine. Ils créent la Movember Foundation en 2004 dans le but de sensibiliser, informer, récolter des fonds et accompagner les hommes dans leur lutte pour leur santé. Le terme Movember est la contraction de “Mo”, signifiant “moustache” en argot australien, et de “November”, en référence au mois de novembre, qui devient très vite un rendez-vous important de l’année. Depuis la création de la fondation, plus de 719 millions de dollars ont été récoltés et plus de 1 250 projets ont été financés.

Mobilisation à l’international

Le mouvement s’est progressivement étendu, d’abord à la Nouvelle-Zélande, voisine de quelques kilomètres, puis aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et à d’autres pays européens et même asiatiques. C’est en 2012 que la France lance sa première édition officielle de Movember. Chaque année, associations et établissements de santé organisent des événements variés : concerts, courses à pied, soirées et journées à thème, défis sportifs… En parallèle, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache, en guise de rappel de l’idée qui a vu naître Movember.

Pour devenir un MoBro (surnom donné aux participants officiels), il suffit de s’inscrire sur le site de la fondation et de partager ensuite sur les réseaux sociaux des photos illustrant l’avancement et l’entretien de sa moustache, qu’importent sa taille, sa forme et sa couleur. Chaque participant a accès à un MoSpace, soit un espace sur lequel il peut poster des photos, partager des messages de soutien et faire des appels aux dons.

Cancer de la prostate et des testicules : état des lieux

Le cancer de la prostate est le 2e cancer le plus répandu chez l’homme. En France, environ 70 000 nouveaux cas sont détectés par an. Pour autant, le nombre de décès est inférieur à 9 000 et ne cesse de diminuer, notamment grâce à une meilleure prise en charge et à un diagnostic précoce. Le cancer de la prostate concerne surtout les hommes âgés de 60 à 90 ans. Il se manifeste dans un premier temps par des problèmes urinaires (besoin fréquent d’uriner, jet d’urine faible, sensation de brûlure ou douleur à la miction) et des troubles de l’érection. S’il n’est pas détecté, il peut entraîner des symptômes comme des douleurs osseuses, une incontinence, une fatigue importante, une perte de poids et des engourdissements dans les membres inférieurs. Le dépistage est essentiel, dès 55 ans, ou 50 ans en cas d’antécédents familiaux.

Le cancer des testicules est beaucoup plus rare et représente entre 1 et 2 % des cancers masculins. Les hommes concernés sont généralement plus jeunes, entre la puberté et la quarantaine. La palpation et la réalisation d’une échographie ou d’une IRM sont les principaux moyens de détecter ce type de cancer, dont le taux de guérison est bien supérieur à 90 %. Le traitement est chirurgical, associé ou non à une chimiothérapie, et permet à l’homme de retrouver une vie complètement normale.

Laissez votre commentaire