Les solutions face à une baisse de la libido chez la femme

Les solutions face à une baisse de la libido chez la femme

897
0
<<<
>>>

libido-femmeLa libido féminine, qui désigne le désir et l’activité sexuelle, est un sujet très complexe. De nombreux facteurs entrent en jeu pour expliquer son fonctionnement. Chaque femme au cours de sa vie sexuelle fera l’expérience d’une baisse de sa libido, quel que soit le motif qui l’a déclenchée. Les troubles du désir sont d’ailleurs en première ligne des troubles sexuels les plus fréquents. Sujet tabou et souvent très mal vécu par les femmes qui subissent ces changements, une baisse de désir sexuel peut entraîner des situations délicates, des frustrations et peut conduire à un désintérêt total pour la sexualité en général et donc à un manque d’épanouissement au sein du couple.

Toutefois, inutile de s’inquiéter, il existe des solutions ! Pharma GDD vous explique plus en détail la libido féminine et vous donne ses solutions pour retrouver du désir et une vie sexuelle épanouie !

Comment fonctionne le désir féminin ?

Le désir sexuel varie d’une femme à l’autre, mais se caractérise par cet élan et cette excitation qui lui donne envie de faire l’amour avec son ou sa partenaire. Véritable moteur de la sexualité, la libido fonctionne principalement en fonction du taux d’hormones (œstrogènes et androgènes) dans le sang. Les œstrogènes jouent en effet une fonction de neurotransmission cérébrale qui réveille le désir sexuel et favorise la lubrification vaginale. Lorsque la libido est stimulée, le vagin se lubrifie pour faciliter la pénétration.

Pour exemple, avant l’ovulation, le désir sexuel est à son comble en raison d’un pic d’œstrogènes produits par les ovaires et à l’inverse, après un accouchement et en raison d’un manque d’œstrogènes, la libido peut être en berne (mais pas nécessairement).

A lire aussi : Y-a-t-il un régime spécial libido ?

Les causes d’une baisse du désir chez la femme

Une baisse de la libido peut être liée à des causes physiques, hormonales ou encore psychologiques. Elle peut toucher les femmes à tout âge et à tout moment de la vie sexuelle de façon progressive ou subitement. Elle peut être passagère ou s’installer dans le temps. Mais, quels facteurs influent sur la baisse de l’excitation sexuelle ?

Les causes physiques

  • Une maladie, comme l’arthrite, le cancer, le diabète, une infection vaginale, l’hypertension, une dépression ou des maladies neurologiques ;
  • Un traitement médicamenteux et plus spécifiquement certains antidépresseurs. Les médicaments de la perte de cheveux, ou encore les médicaments qui régulent la pression artérielle ;
  • Des douleurs au moment du rapport sexuel pouvant provoquer une appréhension du rapport sexuel et donc affecter la libido ;
  • La consommation excessive d’alcool ou de drogue ;
  • La fatigue.

Les causes hormonales

  • La grossesse et l’accouchement ;
  • La ménopause (précoce ou non).

Les causes psychologiques

  • Le stress et l’anxiété ;
  • La dépression ou les troubles anxieux ;
  • Des expériences sexuelles passées mal vécues ;
  • Des traumatismes sexuels (abus sexuel, viol, etc.) ;
  • La peur de l’échec sexuel ;
  • Une relation amoureuse conflictuelle ;
  • Une baisse de la passion au fil des années au sein du couple (routine, manque de temps, …);
  • L’absence d’orgasme qui ne donne pas l’envie de recommencer.

Comment faire face à un manque de désir chez la femme ?

Pour faire face à une baisse de libido chez la femme, il ne faut pas hésiter à en parler. La communication doit, en effet, être le premier réflexe pour résoudre le problème. Le partenaire reste la personne la plus concernée. Il est donc important que le couple prenne le temps d’exprimer ses doutes et angoisses sans attendre. Faire « l’autruche » en attendant que l’autre comprenne ou se forcer à faire l’amour ne sont pas des solutions : le manque de communication risque au contraire d’aggraver la situation. Le dialogue permet de mieux comprendre les attentes de l’autre, de dédramatiser la situation et d’éviter que le problème ne s’installe dans la durée ce qui pourrait perturber la vie de couple.

En parallèle, il faut agir pour réanimer le désir. Cela peut passer par l’utilisation d’accessoires ou de gels intimes pour éveiller les sens ou par la prise de compléments alimentaires destinés à lutter contre les troubles féminins du désir.

Les accessoires et gels intimes

Ce manque de désir peut être le bon moment pour mettre un peu de piment dans sa vie sexuelle. Lingerie sexy, accessoires intimes, gels lubrifiants, huile de massage… Il faut savoir faire preuve d’un peu d’imagination pour entretenir sa vitalité sexuelle et dénouer la situation. Dans de nombreux cas, il suffit que les partenaires communiquent et mettent en place de nouvelles habitudes pour susciter à nouveau le désir chez la femme. Déjouer la routine et faire preuve de douceur lors des préliminaires est souvent payant. D’autant plus que les gels lubrifiants luttent contre la sécheresse vaginale qui va souvent de pair avec une baisse de la libido. Ils permettent d’associer le jeu des caresses à une bonne hydratation des muqueuses pour rendre le rapport plus agréable. Et, c’est bien connu, un rapport réussi donne l’envie de recommencer !

Les gels intimes peuvent présentés des caractéristiques différentes selon les marques et les modèles. Il convient de choisir son lubrifiant selon ses envies et celles de son partenaire :

zestra-pour-le-desir-sexuel-et-lexcitationLa marque Zestra a d’ailleurs imaginé une solution locale pour les femmes souffrant de troubles du désir et de l’excitation sexuels. Ce soin s’applique à la façon d’un gel intime avant le rapport, de préférence durant les préliminaires par massage. Sa formule est sans hormone et composée d’ingrédients actifs extraits de 4 plantes reconnues pour augmenter la circulation et la sensibilité locale (Bourrache, Onagre, Angélique et Forskohlii). En pratique, la solution Zestra reproduit localement les phénomènes physiologiques de l’excitation et du désir. Elle permet aux femmes de retrouver simplement les plaisirs de leur vie intime. Elle peut s’utiliser avant chaque expérience sexuelle. Ses effets durent en moyenne 45 minutes et il est possible de renouveler l’application au cours d’un rapport.

Les compléments alimentaires contre la baisse de libido

Pour réveiller leur désir, les femmes peuvent aussi se tourner vers des compléments alimentaires destinés à booster leur libido. Le complément « Libido Women » à base de plantes est, par exemple, indiqué pour accentuer le désir et la sensation de plaisir chez la femme. Sa formule associe des extraits actifs de maca, de damiana et de gingembre dont les effets sur la libido sont bien connus. Le maca et le damiana agissent en synergie pour stimuler le désir sexuel, tandis que la poudre de gingembre lutte contre le stress et la fatigue.

Ces compléments alimentaires se prennent sous forme de cure d’une quinzaine de jours. Ils sont destinés à agir durablement contrairement aux gels intimes dont les effets ne sont que temporaires. Une telle cure peut être renouvelée plusieurs fois par an si les symptômes réapparaissent.

 

Néanmoins, lorsque ces premiers réflexes ne suffisent pas ou que le manque de désir s’installe durablement, il est conseillé de consulter un professionnel pour régler au plus vite le problème. Un médecin généraliste peut, par exemple, adapter un traitement médicamenteux si celui-ci est en cause ou proposer des solutions pour soigner l’origine du trouble (maladie, stress, fatigue, …). Un sexologue, quant à lui, peut aider les femmes souffrant de troubles de la libido liées à des facteurs psychologiques. Il accompagne les femmes (avec ou sans leur partenaire) pour leur permettre de s’épanouir sexuellement et faire disparaître leurs blocages.

Laissez votre commentaire