Lessive : à quoi faut-il faire attention ?

Lessive : à quoi faut-il faire attention ?

42
0
<<<
>>>

lessiveAu rayon lessive, il est parfois difficile de faire un choix devant la multiplicité de l’offre. Composition, labels, … Le point sur les critères déterminants qui devraient vous aider lors de vos prochaines courses.

La composition

Apprendre à lire les étiquettes vous permettra de faire des choix plus raisonnés. Parmi les composants, vous retrouverez :

  • Les tensioactifs qui favorisent le mouillage des tissus, décollent les salissures et les maintiennent en suspension dans l’eau de lavage. Préférez les tensioactifs d’origine végétale (tensioactifs d’actifs gras d’origine végétale, carbonate de sodium, silicates, …) car ils proviennent de ressources renouvelables et sont plus rapidement biodégradables ;
  • Les anticalcaires. Privilégiez le citrate, les silicates, les zéolithes ou les carbonates de sodium ;
  • Les agents de blanchiment et désinfectants. Ils sont, la plupart du temps, nocifs pour l’environnement.
  • Les parfums et colorants. Ils ne sont d’aucune utilité en termes d’efficacité et peuvent même être source d’allergies. L’idéal est donc de s’en passer ou de choisir des parfums naturels.

Les labels

Si votre lessive se qualifie de « bio », « verte » ou « écologique », cela ne veut rien dire si elle ne dispose pas d’un écolabel garantissant qu’elle répond à de tels critères. En France, les deux principaux écolabels garantissant une lessive de qualité environnementale supérieure sont Ecolabel européen et Ecocert.

L’Ecolabel européen garantit notamment une réduction des impacts environnementaux, des substances dangereuses, des énergies utilisées et des emballages. En revanche, l’utilisation, en quantité limitée, d’ingrédients d’origine synthétique, de conservateurs et de colorants est autorisée, bien qu’ils puissent être nuisibles pour l’environnement.

L’Ecocert garantit que les matières premières utilisées sont d’origine végétale à l’exception de quelques ingrédients de synthèse. Ce label proscrit l’utilisation de substances toxiques et d’ingrédients issus de la pétrochimie, d’OGM ou de traitement ionisant.

A lire aussi : Bicarbonate de soude : la star du quotidien

Laissez votre commentaire