Levothyrox : comment expliquer les effets indésirables ?

Levothyrox : comment expliquer les effets indésirables ?

540
0
<<<
>>>

levothyroxMise en place depuis mars 2017, la nouvelle formule du Levothyrox – médicament prescrit en cas de dérèglement de la thyroïde – ne fait pas l’unanimité auprès des patients. Ces derniers l’accusent de provoquer de nombreux effets indésirables, tels que des maux de tête, des vertiges, des douleurs articulaires et musculaires, une chute de cheveux ou encore des insomnies. Au total, 14 633 signalements ont été déclarés par les centres régionaux de pharmacovigilance depuis le changement de formule.

Pourtant, d’après le dernier rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), publié ce mercredi 11 octobre, les excipients et la nouvelle formule ne seraient pas en cause. Explications.

Un déséquilibre thyroïdien pourrait expliquer ces maux

En réalité, les effets indésirables constatés seraient liés à un problème de bioéquivalence entre les deux formules qui provoquerait un déséquilibre thyroïdien : « Tous les effets indésirables témoignent d’un déséquilibre thyroïdien en lien avec le changement de traitement ; aucun effet indésirable d’un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n’a été retrouvé » explique l’ANSM en précisant que les symptômes rapportés étaient « déjà connus avec l’ancienne formule du Levothyrox ».

Pour résumer, certains patients ne supportent pas les différences de dosage entre les deux formules. Il faudra donc certainement quelques réajustements, sans pour autant remettre en cause les excipients de la nouvelle formule.

L’ancienne formule disponible temporairement en pharmacie

Face à ces effets secondaires pénibles et à la colère des patients, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait annoncé le retour de l’ancienne formule dans les pharmacies. En vente depuis le 2 octobre, ce médicament ne devrait rester que provisoirement sur le marché. Mme Buzyn a, en effet, demandé l’introduction rapide d’alternatives au Levothyrox pour les patients ne supportant pas la nouvelle formule.

Une demande qui semble avoir été entendue : dans son communiqué, l’ANSM a confirmé l’arrivée en France de la spécialité L-Thyroxing Henning du laboratoire Sanofi dès le 16 octobre. En outre, un autre médicament devrait, selon elle, être « mis à disposition au mois de novembre ».

Laissez votre commentaire