Lévothyrox : des patients demandent une pétition

Lévothyrox : des patients demandent une pétition

1205
0
<<<
>>>

Levothyrox L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) avait demandé un changement dans la formule du Lévothyrox, médicament prescrit en cas de dérèglement de la thyroïde, pour « garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active pendant la durée de conservation du médicament ».

Une nouvelle formule depuis le mois de mars

Le principe actif est le même, mais le lactose a été remplacé par de l’acide citrique. Et si les dosages restent inchangés, beaucoup de patients se plaignent depuis cinq mois, date de changement de formule, d’effets indésirables graves, tels que grande fatigue, maux de tête, vertiges, prise de poids, constipation.

Une pétition a ainsi été lancée par une habitante des Hauts-de-France traitée avec le Lévothyrox après un cancer de la thyroïde, à destination des laboratoires fabricants et de l’ANSM, afin de repasser à l’ancienne version du médicament ou, à défaut, de proposer les deux.

A lire aussi : Ablation de la thyroïde : 6 choses à savoir

L’ANSM ne veut pas faire marche arrière

L’ANSM indique que « la lévothyroxine étant une hormone thyroïdienne de synthèse à marge thérapeutique étroite, l’équilibre thyroïdien du patient peut être sensible à de très faibles variations de dose ». C’est pourquoi elle conseille aux patients de faire contrôler leur TSH dans les 6 à 8 semaines dans certains cas : équilibre thérapeutique difficile à atteindre, cancer de la thyroïde, maladie cardiovasculaire, et si le patient est un enfant ou une personne âgée.

Elle précise qu’il ne faut pas repasser à l’ancienne formule.

Face aux accusations, le laboratoire Merck, qui fabrique le Lévothyrox, n’en démord pas : la nouvelle formule devrait même, à l’avenir, être adoptée au niveau européen.

En France, ce sont 3 millions de Français qui prennent ce médicament.

A lire aussi : Nodules thyroïdiens : ce qu’il faut savoir

Laissez votre commentaire