L’exercice intensif peut aider les malades de Parkinson

L’exercice intensif peut aider les malades de Parkinson

338
0
<<<
>>>

L’exercice intensif sur des tapis de course pourrait ralentir considérablement l’avancée de la maladie de Parkinson selon une étude publié dans JAMA Neurology.

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative causant des troubles moteurs. Maladie actuellement incurable, ses symptômes peuvent être atténués par la prise de médicaments. Malheureusement, ces médicaments perdent en efficacité au fil du temps. Les médecins ont donc commencé à chercher des solutions alternatives et tout particulièrement pour les phases initiales de la maladie. Le but étant de retarder l’avancée de celle-ci pour commencer la prise de médicaments le plus tard possible et ainsi retarder les effets les plus graves de Parkinson et l’échappement thérapeutique.

C’est avec cette idée en tête qu’une équipe de chercheurs de la Northwestern University, du campus médical Anschutz de l’université du Colorado, a commencé à étudier l’exercice physique avec la même approche que pour un médicament. Ainsi ils ont suivi l’innocuité et l’efficacité de différentes « posologies » de course sur tapis roulant.

Pour cette étude, ils ont suivi 128 personnes à qui on avait diagnostiqué la maladie de Parkinson au cours des cinq dernières années et qui ne prenait encore aucun médicament. Ils ont alors testé les capacités physiques, leurs fréquences cardiaques maximales ainsi que le degré d’atteinte par la maladie. Ils ont ensuite séparé en 3 groupes ces 128 patients. Le premier groupe n’a rien changé à ses habitudes et a servi de témoin. Le second groupe a été confronté à des exercices physiques modérés consistant à marcher 4 fois par semaine sur un tapis tout en maintenant la fréquence cardiaque* entre 60 et 65 % de leur maximum. Enfin le dernier groupe a également utilisé un tapis de course pendant 30 minutes 4 fois par semaine mais avec une intensivité plus élevée de sorte que leur rythme cardiaque restait entre 80 et 85 % de leur maximum.

Ils ont alors mis en évidence les bienfaits du sport à dose intensive. En effet au bout de 6 mois les personnes n’ayant pas changé leurs habitudes ou ayant effectué des exercices physiques modérés ont vu leur maladie progresser, par contre le groupe qui a suivi des séances de course sur tapis intensives n’a montré presque aucune évolution de la maladie.

Les chercheurs précisent qu’une étude sur un plus grand nombre de patients et dans un lapse de temps plus long est nécessaire pour évaluer précisément les bienfaits de l’exercice intensif. Pour autant, les résultats de cette étude indiquent qu’une personne à qui l’on vient de diagnostiquer la maladie de Parkinson pourrait envisager « un programme d’exercice intense » selon Daniel Corcos, professeur à la Northwestern University. Les résultats de cette étude, s’ils étaient confirmés par d’autres, pourraient changer l’approche thérapeutique de la maladie et permettre aux malades de vivre plus longtemps avant l’apparition des symptômes les plus graves et pénalisants.

Fréquence cardiaque maximale : La fréquence cardiaque maximale est le rythme que le cœur humain d’une personne donnée atteint lors des plus fortes sollicatations.

 

Laissez votre commentaire