Lucite estivale : attention au soleil

Lucite estivale : attention au soleil

1045
0
<<<
>>>

Très courante, la lucite estivale est une allergie solaire. Après une exposition au soleil, de petits boutons rouges apparaissent, parfois accompagnés de cloques (que l’on appelle “papules”). Un seul mot d’ordre pour l’éviter : prévenir son apparition.

Lucite estivale : pas forcément l’été !

Lucite estivaleLa lucite apparaît la plupart du temps sur le décolleté, les épaules, les bras, mais aussi les pieds et le dos. Son apparition est souvent due à un ensoleillement important, dès les premiers jours d’exposition. Les UV, surtout les UVA, pénètrent dans la peau et viennent endommager les cellules.

La peau réagit à l’exposition solaire par l’apparition de rougeurs et d’inflammation.

Les symptômes de la lucite

La lucite estivale touche surtout les femmes, le plus souvent avant 35 ans, mais peut aussi s’observer chez les jeunes enfants.

Les symptômes sont désagréables : des taches rouges apparaissent aux endroits touchés, parfois avec de petites cloques associées, et des démangeaisons peuvent survenir. Ils s’atténuent au bout d’une semaine environ. A partir du moment où la lucite est apparue, elle se reproduit systématiquement au début des expositions solaires. Une protection solaire UVA + UVB est indispensable.

Pour la personne atteinte, les années suivantes, la lucite apparaît de plus en plus tôt, pour des ensoleillements de plus en plus faibles. C’est pourquoi elle apparaît plus souvent au printemps.

Prévenir l’apparition de la lucite

La plupart des lucites estivales bénignes régressent en une quinzaine de jours, à condition d’éviter toute exposition solaire.

La seule solution pour éviter l’apparition de la lucite : la prévention. Porter des vêtements et favoriser une exposition progressive, aux heures les moins à risque, permettra d’éviter l’apparition de la lucite.

Les écrans solaires vont limiter les symptômes et la réapparition de la lucite. Choisissez une protection solaire adaptée.

Attention aux médicaments photosensibilisants, qui peuvent aggraver la réaction de la peau au soleil.

Il est possible de prendre des compléments alimentaires 15 jours avant l’exposition solaire, pour préparer votre peau au soleil, comme Oxelio capsules solaires, Oenobiol solaire intensif, Sunsublim bronzage intégral

Appliquer une eau thermale et une crème apaisante permettra de soulager l’inflammation. Et pour la toilette, pensez à utiliser des produits adaptés à la peau sensible, pour éviter de la fragiliser davantage.

A lire aussi : Polysianes : la gamme solaire de Klorane
Après-soleil : hydratation est le maître mot !
Profiter du soleil, oui, mais sans danger !
Médicaments et soleil : attention à la photosensibilisation

Laissez votre commentaire