Maladie de Pica : il avale 1894 pièces de monnaie

Maladie de Pica : il avale 1894 pièces de monnaie

310
0
<<<
>>>

Au Japon, un cas exceptionnel de maladie de Pica a récemment été détecté par des médecins du centre médical de la Tokyo Medical and Dental University et rapporté en détails dans la revue Acute Medicine & Surgery. Un homme de 51 ans atteint de ce trouble du comportement alimentaire très rare a avalé 1894 pièces de monnaie, un triste record qui a conduit à une opération en urgence.

Fatigue chronique et perte d’appétit

Souffrant d’une dépression depuis une trentaine d’années, l’homme s’est présenté à l’hôpital pour une fatigue chronique et une perte d’appétit, des symptômes relativement courants qui n’ont pas alerté tout de suite les médecins. A l’auscultation, ils remarquent que l’abdomen du patient est dur, tendu et douloureux, ce qui les amènent à demander une radiographie. Les clichés révèlent alors la présence de nombreux corps étrangers radio-opaques regroupés en plusieurs masses au niveau de l’estomac et de l’œsophage. Les médecins observent également une perforation du tractus gastro-intestinal, un tube musculaire sinueux qui constitue le système digestif.

Une course contre la montre

Le patient est rapidement transféré dans un autre hôpital et opéré en urgence. Les chirurgiens décident d’effectuer une laparotomie, autrement dit une opération « à ventre ouvert ». Ils parviennent à retirer les 1894 pièces qui s’étaient accumulées dans l’estomac et coincées dans l’œsophage, ce qui représente 8 kg au total. Les chirurgiens ont ensuite réparé la face antérieure de l’estomac, transpercée par un trou de 5 mm de diamètre en raison de l’ingestion des pièces. Après l’opération, le patient a fait l’objet d’une évaluation psychiatrique qui a mis en évidence une schizophrénie.

Maladie de Pica : un trouble extrêmement rare

Le cas de ce japonais est lié à la maladie de Pica, un trouble du comportement alimentaire souvent associé à une autre pathologie psychiatrique. Cette maladie se manifeste par un besoin obsessionnel et compulsif de manger des objets ou des substances non comestibles comme de la terre, des cailloux, du sable, du papier ou des pièces de monnaie. Depuis 1975, seulement 6 cas similaires à celui-ci ont été répertoriés et documentés dans la littérature médicale, principalement des hommes âgés d’une cinquantaine d’années et atteints de schizophrénie. Pour ce japonais, le diagnostic a été tardif car il ne présentait aucun signe d’intoxication au zinc ou au cuivre et que les taux sanguins de ces deux éléments restaient peu élevés. La forme la plus répandue de la maladie de Pica, à la fois géographiquement et historiquement, est la géophagie, c’est-à-dire l’ingestion de terre, de craie ou de toutes autres matières minérales.

Laissez votre commentaire