Mars et Venus : les 5 clés d’une vie de couple harmonieuse

Mars et Venus : les 5 clés d’une vie de couple harmonieuse

452
0
<<<
>>>

« La routine me pèse », « On n’a plus rien à se dire », « Il ne me désire plus ». La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Entre les compromis à faire, la routine qui s’installe, les disputes qui ne manquent pas d’éclater et les soucis du quotidien, il est parfois difficile de profiter de cette vie conjugale qui nous faisait tant rêver. Cependant le quotidien n’est pas l’ennemi du couple au contraire. Ces petites habitudes, ces petits riens de la vie commune, ces conflits même, ont du bon. Ils constituent le ciment de la relation.

La routine conduit à la fin du couple ? Et si, à l’inverse, elle lui permettait de durer ? Oui, il est possible d’apprendre à mieux communiquer, à rester dans la séduction, à tirer parti de nos différences, pour partager une vie de couple harmonieuse. A condition d’entretenir son couple au quotidien, un peu comme l’on prendrait soin d’une plante. Voici 5 conseils pour cultiver l’art subtil de la vie à deux.

Ne pas oublier qui on est

Très souvent la vie de couple prend le dessus sur nos envies et besoins individuels. C’est une erreur, il ne faut pas que les partenaires se privent de leurs nécessités personnelles. En effet, en tant que personne, nous avons tous des habitudes, des règles, des rêves ou encore des envies différentes. « L’opposition aide au bonheur car elle aide à se définir par rapport à l’autre. Chacun n’est jamais autant lui-même que lorsqu’il défend ses propres valeurs » explique Pascal Duret, sociologue du couple. Inutile donc, d’être d’accord sur tout pour être un couple heureux. Les individus ne veulent pas d’un double, ils veulent continuer à exister en tant que personne singulière.

Ces différences, ces singularités qui souvent nous irritent (il est maniaque, elle est radine…), il est possible d’en tirer parti, à condition d’accepter que son conjoint puisse avoir des valeurs différentes des nôtres, et surtout chercher à les comprendre. Chacun est généralement persuadé qu’il n’y a qu’une seule bonne raison pour faire une action. Or une même action peut être accomplie en raison de valeurs différentes. Il est donc fondamental de ne pas expliquer les actions de l’autre à travers notre propre système de valeurs, mais de chercher à les comprendre selon la grille explicative de l’autre. La clé : le dialogue. Car avant d’être des sources de conflits, les différences sont avant tout des sources de discussions. A chacun de prendre du temps pour exposer, expliquer son point de vue à son partenaire. Pour entendre celui de l’autre. Tout en partant du principe, évidemment, que les deux sont aussi légitimes l’un que l’autre.

Se parler et s’écouter

Se raconter, s’écouter, partager ses désirs et ses goûts… Voilà le secret d’une entente amoureuse durable. Mais souvent pris par le quotidien, communiquer vraiment avec l’autre s’avère compliqué. Pourtant, il est possible d’améliorer le dialogue et même, de tirer parti des disputes !

Au début de notre histoire, on aime refaire le monde pendant des heures, on partage ses goûts, ses envies, sa vision de la vie, du couple… Mais avec le temps, ces conversations ont tendance à se faire de plus en plus rares, et il devient difficile de trouver ne serait-ce qu’un moment pour se parler dans notre quotidien. Le manque de temps est l’ennemi numéro un de bon nombre de couples stressés, pressés et fatigués. Réussir à se parler nécessite de la créativité car il faut défier le temps et la routine et ce n’est pas une mince affaire quand il faut gérer les enfants, le travail, le chien… Alors pour commencer, instaurez un temps de dialogue dans la semaine, lors de la promenade au marché, d’un verre à la sortie après le travail, avant d’aller se coucher… Il s’agit là de se créer un rituel adapté aux habitudes de votre couple.

Cela implique d’être curieux, de se cultiver, d’avoir des projets, de se sentir vibrer, d’être en constante évolution, de se remettre en question, pour ensuite partager tout cela avec l’autre.  Une condition toutefois : dans le couple, l’écoute doit être réciproque. L’autre doit pouvoir entendre. Il faut que chacun soit attentif aux besoins et aux envies de son compagnon ou de sa compagne, et continue, avec le temps, à être dans l’accueil de l’autre, généreux envers lui. Un couple s’entretient au quotidien.

Surmonter les épreuves à deux

Naissance d’un enfant, changement de vie, chômage, maladie, deuil… La vie de chaque couple est jonchée d’épreuves. Certaines heureuses, et d’autres plus douloureuses, mais toutes vont bouleverser la vie des deux partenaires. Et parfois, vraiment mettre à mal le couple. « Mais une épreuve ne le fragilise pas nécessairement, prévient le psychiatre Christophe Fauré. Dans une épreuve de vie, il y a le risque d’une explosion du couple, mais aussi l’occasion d’un rapprochement, d’une compréhension en profondeur ». Bien sûr, si le couple est fragile, l’épreuve sera plus compliquée à traverser. Mais quelles qu’elles soient, les turbulences de la vie nous révèlent à l’autre et à notre couple.

En amont des épreuves, il est bon de réfléchir, de façon lucide, à ce que l’on sait de la personne avec laquelle on vit et au niveau d’attente que l’on peut avoir vis-à-vis d’elle.  Oui, il est possible d’avoir conscience, au fond de nous, que dans certains cas, notre conjoint ne pourra pas nous aider. Que s’il sait nous prendre dans ses bras pour nous réconforter, il lui est difficile de trouver et de prononcer les mots que nous souhaitons entendre. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne nous aime pas. Juste qu’il ne sait pas. Il faut être clairvoyant sur ce qu’un être humain est capable de donner en fonction de ce qu’il est, de son histoire, de ses propres blessures. La clé : renoncer à changer l’autre.  La seule chose à faire est de lui demander d’être présent là où il peut l’être. Et si dans une épreuve, votre conjoint n’est pas la meilleure personne à solliciter, il ne faut pas hésiter à trouver des ressources ailleurs, auprès de la famille, de ses amis, d’un psychologue.

Séduire ou reséduire l’autre

Une petite étincelle qui brille au fond d’un regard, un geste tendre, un « je t’aime » murmuré à l’oreille… Ces petites marques d’amour qui nous font vibrer au début d’une relation se font souvent plus rares avec le temps. Pourtant, elles ne sont pas réservées aux jeunes amants. Bien au contraire. Dans un couple, rien n’est jamais acquis et c’est au quotidien qu’il faut entretenir la flamme.

Mais avec le temps, on est devenu moins curieux, moins désireux, de la personne qui vit maintenant à nos côtés. Au point que parfois, on finit par négliger l’attention qui lui est pourtant nécessaire. « Souvent, une femme dit à son conjoint : ‘Dis-moi que tu m’aimes’. Réponse de l’intéressé : ‘On habite ensemble, c’est donc bien que je t’aime’, raconte Sylvie Tenenbaum, psychothérapeute. Rien n’est jamais acquis, il faut un petit bonheur par jour.  Les compliments, mots doux, surprises, tous ces gestes d’affection et d’attention, sont fondamentaux, même après des années de relation. Un lien amoureux a besoin de soins, sinon, il s’essouffle. C’est pourquoi il faut être constamment vigilant envers l’autre. Toujours chercher à le (re)séduire, pour ne jamais se laisser gagner par l’indifférence.

Bien souvent, on a tendance à surtout exprimer nos attentes, nos frustrations, nos critiques et nous oublions de dire ce qui va, alors qu’il est aussi important de montrer à son partenaire que l’on est heureux d’être avec lui, qu’on l’aime, qu’on l’admire. Pour cela, il y a mille et une façons, mille et un mots, gestes, pour le lui témoigner. Et une seule règle : « respecter l’élan spontané du cœur ». « Dire je t’aime n’est pas dire passe-moi le sel. Ce n’est pas un mot à brader non plus. Sinon, quel sens a-t-il ? » interpelle la psychologue.

Ne plus craindre la routine

Elle a mauvaise presse. Soirées télé, pantoufles, rôti du dimanche midi, sexualité monotone… Qu’elle que soit la représentation que nous nous faisons de la routine, nous tentons tous de la fuir. En vain car elle est inévitable. A force de partager le quotidien de l’autre, nous finissons par ne plus vraiment le regarder, persuadés de le connaître par cœur. Et nous nous laissons submerger par les courses, les devoirs ou encore le ménage à faire… Fini le temps où les corvées se faisaient à deux et dans la bonne humeur ! Quand la routine prend le devant, elle risque d’anesthésier, d’endormir le couple.  Mais attention à ne pas rejeter toute la faute sur votre partenaire. Il y a une co-responsabilité à toute chose dans le couple. Si l’un ne fait pas grand-chose, c’est que l’autre a accepté d’en faire beaucoup. C’est 50/50. En fait, le terme de routine apparaît quand l’un des deux est frustré.

Pour la briser, rien de mieux que de s’offrir un dîner aux chandelles ou une escapade le temps d’un week-end à deux. Alors qu’attendons-nous pour inviter la surprise dans notre quotidien ? Un programme alléchant ! Oui, mais parfois plus difficile à réaliser qu’il n’en a l’air. « Il n’y a personne pour garder les enfants.» . C’est une excuse et les parents doivent aussi se rappeler qu’ils sont avant tout un couple… d’amants. Penser à se créer des moments à deux, ne signifie pas forcément s’organiser une nouvelle lune de miel tous les ans. Cela peut passer par un baiser pour se dire bonjour ou au revoir ou encore se coucher plus tôt pour un câlin improvisé.

Et n’oubliez pas, les Hommes viennent de Mars et les Femmes de Vénus, l’important n’est pas de tout comprendre de l’autre mais d’accepter que l’on puisse être différent dans nos comportements pour réussir à trouver l’harmonie dans son couple.

Laissez votre commentaire