Médicaments et conduite : comprendre les pictogrammes

Médicaments et conduite : comprendre les pictogrammes

1327
0
<<<
>>>

médicaments et conduiteLe nombre d’accidents de la route liés à la consommation de médicaments à risque n’a pas diminué depuis les années 90, malgré la création de pictogrammes mettant en garde les utilisateurs. Triangle rouge unique à ses débuts, la signalisation a évolué depuis 2007 pour être déclinée en trois pictogrammes différents. Mauvaise compréhension ou manque d’attention, retour sur la signification de ces pictogrammes présents sur un tiers des médicaments en France.

Niveau 1 – « Soyez prudent. Ne pas conduire sans avoir lu la notice. »

niveau1-medoc

Sur fond jaune, ce pictogramme rappelle à l’utilisateur d’être vigilant. Le risque est faible, mais existe : il dépendra de la sensibilité du patient. La notice lui indiquera les cas où il ne pourra pas conduire. Les manifestations des effets signalés sur cette dernière doivent mettre en garde le patient.

Niveau 2 – « Soyez très prudent. Ne pas conduire sans l’avis d’un professionnel de santé. »

niveau2-medocLa couleur orange de ce pictogramme doit avertir le patient. Pour les médicaments délivrés sur ordonnance, le médecin prescripteur indique à son patient si la prise du médicament est compatible avec la conduite. Pour les médicaments disponibles sans ordonnance, le pharmacien conseille et oriente l’utilisateur.

Niveau 3 – « Attention, danger : ne pas conduire. Pour la reprise de la conduite, demandez l’avis d’un médecin. »

niveau3-medoc

Sur fond rouge, ce pictogramme indique que la conduite sous les effets du médicament est dangereuse. Le patient ne doit pas conduire et consulter l’avis d’un médecin avant de reprendre le volant.

Laissez votre commentaire