Microneedling, dermaplaning, slugging : les nouvelles tendances beauté

Microneedling, dermaplaning, slugging : les nouvelles tendances beauté

321
0
<<<
>>>

Des tendances beauté, encore et toujours… Les influenceuses, les magazines, prônant les techniques de plus en plus extrêmes, mais comment s’y retrouver ? Il est important de se renseigner avant d’opter pour des pratiques encore méconnues. Microneedling, dermaplaning ou encore slugging, de nouvelles tendances qui ont leur place sur les réseaux sociaux et les vidéos Youtube. Voyons ensemble en quoi consistent ces techniques tant plébiscitées, quels en sont les bienfaits, les inconvénients voire les dangers.

Qu’est-ce que le microneedling ?

Le microneedling est une technique qui consiste à pratiquer sur des zones localisées de la peau, des micro perforations grâce à un stylo électrique “dermapen” ou un “dermaroller” muni de microaiguilles. Le dermaroller est apparu dans les années 2000, puis remplacé récemment par le dermapen. Ces mini-aiguilles mesurent entre 0.2 et 0.5 mm. Cette action va créer une double stimulation de la peau :

  • L’action mécanique des micro aiguilles va relancer la production d’élastine et de collagène dans le derme redensifiant la peau en stimulant l’activité des fibroblastes pour booster le processus naturel d’auto guérison de la peau.
  • Il semblerait que ces microcoupures aideraient à la pénétration des actifs présents dans un sérum afin d’agir profondément.
  • Ces micro-aiguilles vont créer des micro-canaux délivrant aux couches superficielles du derme les principes actifs précédemment appliqués. Parmi ces actifs, nous retrouvons de l’acide hyaluronique, des vitamines antioxydantes et des peptides. Chaque microlésion crée un canal qui incite le corps à produire du nouveau collagène et de l’élastine afin de combler les plaies microscopiques.

Que traite le microneedling ?

Le but premier du microneedling est de traiter le manque d’élasticité et de densité chez les peaux matures. Cette technique agit sur les différentes zones du corps :

  • Visage : Le roller va exercer une action sur l’aspect froissé des joues, les pores dilatés, la perte de fermeté et les taches brunes.
  • Le contour des lèvres : Il agit sur les rides d’amertume présentes sur le pourtour de la bouche.
  • Le contour des yeux : Le microneedling aide à la tonicité des paupières, atténue les ridules de la patte d’oie et les poches.
  • Cou et décolleté : Il agit sur les rides et surtout sur la texture de la peau en boostant la tonicité et la fermeté.
  • Cuir chevelu : Le microneedling pourrait aider à réduire la chute de cheveux.
  • Bras : Il prévient et atténue le relâchement cutanée des bras se caractérisant par un aspect fripé.
  • Ventre : Le microneedling aide à restructurer la peau en cas de vergetures et de relâchement au niveau de la ceinture abdominale.

Comment se déroule une séance de microneedling ?

Une crème anesthésiante est appliquée 1 heure avant la séance. La séance commence par un nettoyage et une désinfection minutieuse de la peau. Avant d’appliquer le roller préalablement désinfecté, le dermatologue applique une solution à base d’actifs anti-âge puis procède à une série de passages multidirectionnels du dermaroller ou du dermapen sur la surface de la peau. Des rougeurs peuvent perdurer quelques heures mais s’estompent rapidement. Il faudra appliquer une protection solaire durant quelques jours. Il sera déconseillé toute source de chaleur comme le soleil, la piscine, le sauna… et d’éviter d’appliquer du maquillage. Pour un résultat optimal, il sera conseillé d’effectuer 3 séances espacées dans un délai d’un mois et demi, 1 séance toutes les 3 semaines environ le temps qu’il faut à la peau pour se renouveler. Ensuite, 1 à 2 séances d’entretien par an permettront de maintenir les effets.

Les résultats d’un microneedling

Après les 3 séances effectuées, la peau retrouve un léger éclat, une meilleure texture, de la densité et les ridules sont diminuées. De plus, le grain de peau semble plus fin, le relief plus doux et la peau plus ferme pour un effet lifting. Les peaux grasses semblent également ravies car les pores sont davantage resserrés et la production de sébum est diminuée.

Les risques et inconvénients du microneedling

Chez certaines personnes, l’agression positive, c’est à dire la micro perforation cutanée est trop forte, laissant apparaître des rougeurs, des ecchymoses et parfois du sang pouvant persister plus longtemps. Une irritation de la peau peut également apparaître juste après la séance tout comme un gonflement, une sécheresse ou encore une desquamation de la peau.

D’autres risques peuvent également survenir comme une infection ou des changements de pigmentation de la peau. Ces accessoires sont disponibles pour une utilisation à domicile pouvant donc être utilisés par les particuliers. Cependant, il existe des risques de blesser la peau sans une bonne stérilisation des aiguilles. En effet, cela augmente les risques d’infections cutanées. Si la peau est abîmée et trop perforée, mal désinfectée, les bactéries n’ont plus qu’à s’engouffrer.

Pour plus de sécurité, il est fortement conseillé de faire appel à un médecin esthétique qui pratique le microneedling dit de nouvelle génération créant des canaux sans agression dans le but de stimuler la production en grande quantité de fibroblastes. Ces derniers interviennent lors de la cicatrisation des plaies. Le microneedling 2.0 va envoyer des signaux à l’organisme afin de stimuler la fabrication de collagène sans plaie à soigner. Cette technique non invasive est plus performante et traite les cicatrices d’acné, les rides, la couperose, les taches pigmentaires et les vergetures.

Les contre-indications du microneedling

Ce type de pratique n’est pas recommandé chez les femmes enceintes, les personnes souffrant de troubles de la coagulation ou sous traitements anticoagulants, anti-inflammatoires, de maladies auto-immunes.

Le microneedling ne doit pas être effectué sur les personnes ayant une infection cutanée active, de l’acné sévère, de l’herpès ou des cicatrices chéloïdes. Seules les cicatrices d’une ancienne acné peuvent être traitées.

Qu’est-ce que le dermaplaning ?

Le dermaplaning est une exfoliation mécanique qui demande l’utilisation d’une lame que l’on fait glisser sur le visage. Cette technique provenant des pays orientaux et africains consiste à utiliser la lame de façon à gratter les couches supérieures de l’épiderme, à savoir la couche cornée, débarrassant la peau des cellules mortes et enlevant les poils fins, ou duvet.

À quelle fréquence s’effectue le dermaplaning ?

Le dermaplaning s’effectue 1 à 2 fois par mois maximum. Il faut laisser à la peau suffisamment de temps pour se renouveler.

Les bienfaits du dermaplaning ?

Tel un gommage, il redonne de l’éclat débarrassant la peau des bactéries et du duvet, la peau peut mieux absorber les soins. Il active le renouvellement cellulaire, stimule la production de collagène retardant l’apparition des rides. Cette technique permet aussi d’appliquer de façon homogène le maquillage. Cependant, cet effet n’est pas instantané car votre peau ayant perdu sa couche cornée, ne peut laisser le fond de teint se fixer. Il faudra laisser votre peau sans maquillage une journée pour retrouver un peu d’adhérence. Il semblerait que la repousse du poil ne devient pas plus épaisse ni drue qu’avant, car la lame ne touche pas le follicule pileux. Non invasif et ne demandant pas l’utilisation d’acides et de produits chimiques, ce qui lui permet d’être proposé aux femmes enceintes.

Les inconvénients et contre-indications

Il ne faudra pas utiliser de cire à épiler, d’acides exfoliants ou de rétinol avant le traitement, ni effectuer de gommage dans la semaine suivant le traitement. Cette technique n’est cependant pas recommandée aux personnes souffrant d’acné, d’eczéma ou de toute autre affection cutanée. En effet, le passage de la lame, aussi douce soit-elle ne peut qu’aggraver les problèmes de peau, provoquer des infections bactériennes, intensifier les irritations et la sécheresse des peaux eczémateuses. Il n’est pas conseillé d’effectuer le dermaplaning chez les personnes souffrant de pilosité excessive due à un dérèglement hormonal. De nombreuses personnes ont avoué avoir regretté cette technique car la majeure partie des poils se sont incarnés, c’est à dire qu’ils ont poussé sous la peau et d’autres n’ont pas apprécié la sensation de la repousse du poil.

Dermaplaning : des avis partagés

Il semblerait que cette technique enlèverait les peaux mortes et le duvet activant ainsi la régénération cellulaire. D’après des témoignages, la peau serait plus lumineuse et absorberait mieux les crèmes et les cicatrices d’acné moins visibles. D’autres sources affirment que le dermaplaning ne stimulerait que très légèrement le renouvellement cellulaire et n’a pas encore prouvé l’efficacité sur la prévention anti-rides. Cette technique aurait d’ailleurs un effet asséchant. Il ne faut pas oublier que la peau sèche est une des premières causes du vieillissement cutané et de la formation des rides. Enfin, le risque de blessures et de coupure peut provoquer des cicatrices… Concernant la repousse, on est en présence de deux opinions diamétralement opposées. Certains affirment que les poils ne repoussent pas plus épais ou ni plus foncés car le poil est coupé en biais et donc n’est pas dru… D’autres sont en désaccord sur ce fait et campent sur leur position en assurant qu’un poil coupé ne peut pas repousser à l’identique. Mais attention, cette tendance étant relativement récente, il n’y a pas assez de recul sur les conséquences cutanées. Cela demande encore quelques années d’études pour avoir une idée des résultats à long terme.

Comment effectuer un dermaplaning ?

Il suffit de laver son visage avec un nettoyant sans huile puis sécher la peau. Commencez en maintenant la peau d’une main puis travailler avec la lame préalablement désinfectée par petits mouvements vers le bas en commençant par les pommettes en descendant vers la mâchoire, le nez et le front. Une fois terminée, une crème hydratante sera à appliquer ainsi qu’une crème solaire en cas d’exposition même indirecte (il faudra surtout éviter l’exposition au soleil).

Le slugging

Le slugging qui provient de “slug” signifiant limace en anglais est une tendance beauté venue de Corée K-Beauty, le pays des astuces beauté plus qu’insolites. Cette tendance de K Beauty consiste à s’enduire le visage de vaseline durant la nuit. Cette pratique très populaire en Asie apporterait des bienfaits contre les maux de l’hiver comme la sécheresse, les irritations et l’inconfort. La vaseline est riche en vitamine A et E et s’avère être une alliée de taille contre la déshydratation mais également contre l’eczéma. Filmogène et imperméable, la vaseline crée une barrière pour protéger la peau et la préserver de la déshydratation. La vaseline est un ingrédient d’origine minérale et n’entraine pas d’allergie. Sa richesse en vitamine A et E lui permet d’être appliquée sur les lèvres, le visage, les mains ou les pieds. Véritable arme contre les lèvres gercées, la vaseline est également un remède contre les cernes et prévient l’apparition des ridules.

Comment effectuer ce soin pour que votre peau l’accepte ?

Le slugging consiste à appliquer un sérum hydratant  et/ou une crème de soin avant d’appliquer la vaseline. L’effet occlusif préserve l’hydratation et apporte un effet repulpant au réveil, seulement pour les peaux sèches et matures. Après avoir bien nettoyé votre peau et vous être assuré que l’épiderme est net, sans impureté ou résidus de maquillage, appliquez un sérum et une crème anti-âge adaptée à votre peau puis étalez une fine couche de vaseline sur les zones sèches. Pensez à bien nettoyer votre peau au réveil.

Les contre-indications du slugging

Il faut savoir que cette technique convient seulement aux peaux sèches. Il faudra éviter cette technique sur une peau grasse et acnéique car les bactéries mêlées au sébum pourraient se retrouver emprisonnées sous la couche de vaseline et donc susceptibles d’aggraver les imperfections. L’effet occlusif de la vaseline bloque les pores de la peau, les impuretés et les résidus de maquillage.

À retenir

La découverte de nouvelles tendances est toujours ludique et riche en promesses. Il faut cependant se renseigner sur les réels bienfaits et surtout s’assurer qu’il n’existe pas d’effets secondaires dont vous pourriez être victime. Il sera fortement conseillé de consulter un dermatologue ou un médecin esthétique afin d’avoir un avis professionnel sur le microneedling ou encore sur la technique du dermaplaning. Enfin, le slugging demeure la seule tendance qui n’engendre aucun effet secondaire grave, seulement le risque de provoquer des imperfections sur une peau grasse.

Laissez votre commentaire