Mon enfant veut devenir végétarien : comment réagir ?

Mon enfant veut devenir végétarien : comment réagir ?

233
0
<<<
>>>

enfant végétarienPanique à bord : votre enfant veut devenir végétarien. Bien que ce régime soit de plus en plus populaire, il reste souvent mal compris et peut être difficile à adapter à l’alimentation d’un enfant. « Que va-t-il manger ? » « Va-t-il bien grandir ? » « Ne risque-t-il pas de souffrir de carences ? ». À l’annonce de cette décision, il est normal que les questions se bousculent dans votre tête, surtout si vous mangez vous-même de la viande.

Pour tout comprendre, Pharma GDD fait le point sur le végétarisme chez les enfants ou adolescents.

Écouter ses motivations

Chez les plus jeunes, le désir de ne plus manger de viande est souvent motivé par le souhait de ne plus faire de mal aux animaux. Pour les adolescents, cette raison est bien sûr évoquée, mais il arrive que le végétarisme soit envisagé pour d’autres causes. Certaines jeunes filles sont notamment tentées par ce régime pour consommer moins de graisses et de calories, et donc pour « maigrir ». Il s’agit d’une « dérive » classique à laquelle il faut prêter attention.

En tant que parent, vous devez veiller à ce que les motivations de départ soient saines et ne découlent pas d’une souffrance pour laquelle votre enfant doit être accompagné. Prenez le temps de discuter avec lui en lui expliquant les particularités du végétarisme, sans dénigrer sa démarche. Vous pourrez ensuite envisager ensemble la mise en place ou non de ce régime.

Dans tous les cas, vous ne pourrez pas le forcer à avaler de la viande s’il n’en a plus envie. Cela risque au contraire de couper la communication entre vous et créer un blocage, voire des troubles alimentaires. Mieux vaut donc respecter sa décision et veiller à ce qu’il ne manque de rien.

Seule exception : les très jeunes enfants (moins de 6 ans) chez qui le régime végétarien peut être très compliqué à mettre en place, voire dangereux pour la santé. Dans ce cas, il faut remplacer la viande par du poisson (les jeunes enfants y sont souvent moins sensibles) ou des produits simili-carnés. Surtout, il faut veiller à ce qu’ils consomment certains produits d’origine animale comme des œufs et du lait en quantité suffisante.

Trouver des alternatives à la viande

Pour constituer des menus équilibrés et végétariens à un enfant, il faut que les protéines apportées par la viande soient remplacées par une autre source de protéines. Elle peut être d’origine animale (poisson, œuf, produit laitier, …) si votre enfant exclut uniquement les produits carnés de ses repas, ou végétale. On retrouve, par exemple, une grande richesse en protéines dans les céréales (riz, blé, semoule, quinoa …), le soja et les légumineuses. Il existe aussi en supermarchés ou magasins bio des substituts de viande qui ne changeront pas trop vos habitudes : steaks de tofu, burgers veggie, saucisses végétales, … Il faut néanmoins veiller à les utiliser avec modération, car il s’agit de produits industriels souvent riches en gras et en sucres.

Pour des repas sains et complets, les protéines, animales ou végétales, doivent être accompagnées de légumes à volonté. Ils sont indispensables à une bonne santé, notamment grâce à leur grande richesse en fibres et vitamines. Le trio gagnant d’une assiette végétarienne : une part de légumineuses, une part de céréales et une part de légumes. En dessert, votre enfant peut manger un fruit et/ou un laitage.

Veiller aux carences

Outre les protéines, le régime végétarien nécessite de surveiller son apport en vitamines et oligo-éléments. Une personne végétarienne doit très souvent se supplémenter en vitamine B12 et en fer. En effet, le fer d’origine végétale est moins bien assimilé par l’organisme que celui d’origine animale. Il faut quelques fois ajouter de la vitamine C pour améliorer son absorption.

Comme tous ses camarades, mais d’autant plus s’il est végétarien, votre enfant doit être surveillé régulièrement par un pédiatre, afin de s’assurer qu’il ne manque de rien et que sa courbe poids-taille est normale.

Se renseigner

Si votre enfant envisage de devenir végétarien, et d’autant plus si vous ne connaissez pas bien ce régime, il est préférable de bien vous renseigner au préalable grâce à des livres ou sites dédiés à ce sujet. Vous pouvez éventuellement l’emmener voir un nutritionniste spécialisé, afin qu’il soit accompagné et suivi dans sa démarche.

En résumé

Si votre enfant ou ado a décidé de devenir végétarien, il est possible de trouver des alternatives à la viande et/ou au poisson, afin qu’il ne manque de rien et grandisse sans carences. Outre l’alimentation, une supplémentation en vitamine B12, en fer et en vitamine C est parfois nécessaire.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que la décision de l’enfant soit réfléchie et que ses motivations de départ soient saines. Il doit être régulièrement suivi par un pédiatre.

Avant 6 ans, il reste déconseillé d’envisager un tel régime.

Laissez votre commentaire