Mycoses vaginales à répétition : comment s’en sortir ?

Mycoses vaginales à répétition : comment s’en sortir ?

274
0
<<<
>>>

mycoses vaginalesLa mycose vaginale est une maladie courante chez la femme et généralement bénigne. Néanmoins, elle entraîne des symptômes gênants comme des pertes vaginales, des rougeurs, des démangeaisons sévères et/ou une sensation de brûlure intense. Parfois, la mycose peut se manifester à plusieurs reprises et devenir véritablement handicapante dans la vie de tous les jours. On parle alors de mycoses à répétition ou de mycoses chroniques.

Mycose vaginale : qu’est-ce que c’est ?

Pour rappel, la mycose vaginale, aussi connue sous le nom de candidose vaginale, est issue de la prolifération dans le vagin de champignons microscopiques, souvent de l’espèce Candida albicans. Il ne s’agit pas d’une maladie sexuellement transmissible, mais d’une infection de la zone intime féminine.

Mycoses chroniques : quelles causes ?

Lors d’un épisode de mycose, il est important de traiter l’infection grâce à un traitement médicamenteux local ou oral. Généralement, les cas de mycoses chroniques apparaissent lorsque le traitement n’est pas suivi correctement ou pas jusqu’à son terme. Certains champignons peuvent alors persister et se développer à nouveau. Les champignons peuvent aussi se montrer résistants aux antifongiques.

Certains facteurs favorisent alors le développement des mycoses à répétition :

  • De mauvaises habitudes alimentaires (excès de sucres et/ou de graisses, carences, …) ;
  • Une hygiène intime insuffisante ou excessive ;
  • Des produits d’hygiène intime trop agressifs ;
  • Certains antibiotiques ;
  • Certaines maladies : diabète, IST, maladies immunitaires, … ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • Le stress et l’anxiété ;
  • Les milieux humides ou chauds (piscine, hammam, jacuzzi, sauna, …) ;
  • La transpiration ;
  • La peau grasse ;
  • Des rapports sexuels non protégés ;
  • Le port d’un stérilet ;
  • Certaines pilules contraceptives.

Dans le cas de mycoses chroniques, il faut donc tenter d’identifier la cause qui déclenche et re-déclenche la mycose, afin de la traiter.

Éviter les mycoses à répétition

Pour éviter qu’une mycose ne se répète, il existe quelques règles simples :

  • Suivre correctement et jusqu’à son terme son traitement médicamenteux en cas de mycose ;
  • Adopter une bonne hygiène de vie, et notamment une alimentation équilibrée ;
  • Éviter les endroits chauds et humides ;
  • Préférer les vêtements amples et en matières naturelles ;
  • Utiliser des produits d’hygiène intime au pH doux ;
  • Se contenter d’une toilette intime par jour ;
  • Se sécher correctement les parties intimes après la douche ou une séance de sport (pour éliminer la transpiration) ;
  • Utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels;
  • Traiter le partenaire.

Si malgré vos précautions vous n’arrivez pas à vous défaire d’une mycose récidivante, il est nécessaire de consulter un médecin pour adapter la prise en charge et le traitement.

Laissez votre commentaire