Organiser un événement écoresponsable, c’est possible !

Organiser un événement écoresponsable, c’est possible !

684
0
<<<
>>>

L’arrivée du printemps est souvent synonyme de fêtes : mariage, communion, kermesse d’école, anniversaire, bal d’étudiants, fête de quartier. Pour que le lendemain de votre soirée ne signifie pas montagne de déchets et empreinte écologique alourdie, il est possible d’écoconcevoir son événement. Déplacement, nourriture, impressions… : les événements ont également un fort un impact sur l’environnement. Pourtant, avec un peu de préparation et sans jouer les trouble-fêtes, on peut organiser petits et grands événements en combinant festivité et respect de l’environnement ! Pharma GDD vous donne quelques idées.

Un lieu parfait et écoresponsable

Avec le choix la date, trouver le lieu arrive généralement en tête des priorités pour tout organisateur. Pour être dans le thème, évitez les auberges coincées entre deux routes de campagne au beau milieu du Limousin. C’est très bucolique, mais moins votre site est accessible, plus vous obligerez vos hôtes à se déplacer en véhicules individuels : voiture, moto… Or le transport est responsable de 25% de la consommation d’énergie des ménages. Privilégions donc un endroit proche des invités et/ou accessible en transports en commun. À défaut, encouragez le co-voiturage ou mettez en place un car privé : l’ambiance y est en général tellement sympa que la fête commence dès qu’on y monte !

Vous êtes plutôt nature et plein air…

Parfaite pour une sortie naturaliste, la prairie bordée d’une rivière et parsemée de fleurs rares est à éviter si vous invitez une centaine d’étudiants déchaînés. Outre les dommages causés à la pelouse et au cours d’eau, les décibels échappés des enceintes ont tendance à faire fuir la faune. Avant de jeter votre dévolu sur un site, vérifiez donc qu’il n’est pas un lieu naturel protégé auprès du Conservatoire du patrimoine de votre région. Contactez également les associations écologiques locales : France Nature environnement. Ils s’assureront, avec vous, que le lieu ne recèle pas quelques espèces protégées.

ou plutôt intérieur cozy

À défaut de louer un local HQE (Haute Qualité Environnementale), vous pouvez vérifier que certains éléments sont écorespectueux. Par exemple, assurez-vous que les toilettes sont équipées d’une double chasse et de robinets à arrêt automatique. Fuyez les lieux surchauffés en hiver (pas plus de 20°) et hyper climatisés en été (pas moins de 24°). Enfin, le bâtiment doit vous permettre de profiter au maximum de la lumière naturelle et disposer d’un local pour le tri des déchets.
Lieu choisi, place aux invitations
Si vous êtes adeptes du papier, pensez à faire imprimer vos invitations, faire parts, menus…sur des papiers, cartons recyclés ou du papier ensemencé.
Évitez de faire un menu individuel, un menu central à l’entrée sur une ardoise sera parfait et tout aussi utile !
Pour les plus connectés d’entre vous, un événement Facebook peut faire l’affaire !
Évitez d’imprimer tous les documents que les prestataires vous envoient comme les plaquettes de tarifs. N’imprimez que le nécessaire comme le contrat. Sauvegardez le reste sur votre ordinateur ou sur une plateforme.

Une déco durable et fait main

Pour que votre soirée vous ressemble quoi de mieux que de mettre en avant vos créations déco : transformez des palettes en table basse pour un salon extérieur, ornez des bocaux de verre de tissu, de dentelle, de plumes, peignez vos boîtes de conserves et mettez-y des plantes grasses par exemple !
D’ailleurs, pensez aux plantes plutôt qu’aux fleurs coupées qui seront jetées à la fin du week-end si vous ne pensez pas à les offrir à vos invités. La récup’ est tendance ! Alors, fouillez la cave de vos grands-parents pour trouver des trésors de déco (vieille valise, chandelier, napperon, caisse en bois…).
Pour la table, de véritables assiettes, des verres et des couverts résistants sont à la fois plus écologiques et plus agréables à utiliser, vous pouvez également choisir de la vaisselle en bambou ou compostable et des écocups au lieu de verres en plastique ! Dans la même optique : sortez votre belle nappe du dimanche, ou un drap ancien au lieu d’étaler un rouleau en papier à usage unique.

Un repas de saison et local

Si vous faites appel à un traiteur, privilégiez-en un qui travaille avec des produits locaux et de saison (afin d’éviter les importations ou autres transports inutiles), des produits bio pour le bien-être de vos invités. Mais aussi, un traiteur qui saura vous proposer les bonnes quantités pour éviter les restes et les assiettes encore pleines au moment de débarrasser. Côté boissons, demandez-lui de vous trouver du vin et des jus issus de productions locales ou à défaut du commerce équitable.
Si le repas se fait sous forme de buffet convivial où chacun apporte un plat. Commencez par prêter attention à ce que vous apporterez, en veillant à cuisiner un plat de saison. Les tartes salées ou sucrées et les tartinable (houmous, guacamole, tapenade…) sont simples à réaliser et parfaits pour les quantités. Lors d’une fête, on aime que la nourriture soit abondante, on craint que quelqu’un manque. Au bout du compte, des saladiers à moitié vides, les boissons entamées et des gâteaux à peine mangés jonchent la table.
Quel Gâchis ! Pour y remédier, répartissez les restes entre les invités. Si vous craignez que les participants rechignent, prévenez-les que chacun repartira avec quelque chose, cela suffira à éliminer le sentiment de gêne et pour qu’ils amènent un tupperware au lieu d’un sac en plastique.

Après la fête, le tri!

Ranger tout ce qui a servi à passer une bonne soirée n’est pas un moment agréable. Résistez à la tentation de tout mettre dans un grand sac poubelle pour en finir au plus vite et prenez le temps de jeter les bouteilles au verre, les bouteilles de soda dans la poubelle recyclable (pensez à enlever les bouchons !). Le tri est un écogeste simple, qui fait normalement déjà partie de notre quotidien. Alors, pourquoi ne pas le faire même un lendemain de soirée.

Laissez votre commentaire