Panaris : comment le soigner ?

Panaris : comment le soigner ?

734
0
<<<
>>>

panarisAprès une blessure aux doigts ou aux orteils, il n’est pas rare de voir apparaître un panaris. Il s’agit en réalité d’une petite bactérie (souvent le staphylocoque doré) qui s’est infiltrée dans les tissus et a infecté le pourtour de l’ongle ou la pulpe du doigt après un traumatisme (choc, petites peaux arrachées autour de l’ongle, soins manucure, ampoule, écharde, piqûre d’insecte, …). Il est alors urgent de le soigner, car l’infection peut s’étendre, et dans les cas les plus graves, provoquer une perte de mobilité et/ou de sensibilité de la main.

Des mesures adaptées aux symptômes

Lors de l’apparition du panaris, des signes inflammatoires apparaissent à proximité du traumatisme : il peut s’agir de rougeurs, de gonflements ou encore d’une sensation de chaleur et de douleur. Généralement, ces symptômes s’atténuent la nuit. C’est alors le meilleur moment pour agir, car à ce stade, appelé stade phlegmasique ou catarrhal, l’infection est encore réversible. Rendez-vous au plus vite chez votre médecin qui pourra vous prescrire un traitement antibiotique qui devrait améliorer l’état du panaris sous 48h.

Après seulement quelques jours, si le panaris n’est pas traité, les symptômes deviennent plus marqués. La douleur est permanente, pulsatile et empêche de dormir. Il est alors fréquent de voir apparaître une poche jaune purulente et de ressentir un ganglion douloureux sous l’aisselle (signe que l’infection s’est diffusée). Ce stade, appelé stade de collection ou abcédé, nécessite un traitement chirurgical urgent.

A lire aussi :

Laissez votre commentaire