Paracétamol à libération prolongée : bientôt la fin ?

Paracétamol à libération prolongée : bientôt la fin ?

166
0
<<<
>>>

paracétamol libération prolongée dangerLe paracétamol à libération prolongée pourrait bien disparaître des rayons des pharmacies européennes. Dans un communiqué, le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a, en effet, recommandé le retrait du marché de cette spécialité.

Un risque de surdose mortelle

À l’origine de cette recommandation, une demande formulée par l’Agence du médicament de Suède, qui a constaté des problèmes de surdosages liés à la prise de ce médicament.

Le PRAC s’est, par la suite, aperçu des mauvaises pratiques des patients lorsqu’ils s’auto-médicamentent. Le paracétamol à libération prolongée est, en effet, parfois utilisé conjointement à du paracétamol « classique ». En outre, certains patients utilisent ce type de paracétamol dans les mêmes doses et pour une durée de traitement similaire au paracétamol à libération immédiate. Des comportements inappropriés qui entraînent des risques de surdoses mortelles.

Autre problème : dans de nombreux cas, les patients ne sont pas capables de déterminer quel type de paracétamol ils ont ingéré. Il devient alors difficile pour le médecin de prescrire un antidote efficace.

Les autorités nationales doivent trancher

Le PRAC a alors réévalué le rapport bénéfices/risques du médicament, et conclut que les risques sont trop importants pour continuer à commercialiser cette spécialité. Ce sera donc aux autorités nationales de trancher individuellement sur l’avenir du médicament dans les rayons des pharmacies. En France, la question ne se pose pas : le paracétamol à libération prolongée n’y est pas commercialisé.

A lire aussi : Paracétamol : ce qu’il faut savoir

Laissez votre commentaire