Passez au régime chrononutrition !

Passez au régime chrononutrition !

992
0
<<<
>>>

La chrononutrition, vous en avez déjà entendu parler ? En quoi ça consiste ?  Est-ce un vrai régime ?

La chrononutrition, c’est quoi ?

ChrononutritionCe n’est pas réellement un régime à proprement parler, mais plutôt un rééquilibrage alimentaire. Il n’y a pas beaucoup  d’aliments complètement interdits : on mange de tout, mais à des heures bien précises !

Le principe : les aliments ne sont pas utilisés de la même façon par l’organisme selon l’heure à laquelle on les consomme. On mange donc varié, mais au bon moment.

Et parce que nous ne prenons pas tous du poids de la même manière, la chrononutrition prend en compte le morphotype (c’est-à-dire les caractéristiques physiques : poids, taille, tour de poitrine, tour de taille, tour de hanche), nos habitudes alimentaires et notre activité physique.

Comment ça marche ?

Selon le principe de la chrononutrition, on opte pour 4 repas par jour, en fonction de son appétit et de ses activités  :

  • le petit déjeuner
  • le déjeuner
  • le goûter, pour éviter de compenser le soir
  • le dîner (facultatif, selon votre faim)

Il faut être à l’écoute de ses besoins : on ne s’interdit pas nos aliments fétiches jugés trop caloriques, mais on les mange au moment adapté. Par exemple, le petit déjeuner doit aider l’organisme à reprendre de l’énergie. C’est le repas de la journée où l’on va faire le plein pour carburer jusqu’au midi : des œufs, du fromage, du thé ou du café, des fruits, du pain complet…

Le soir, au contraire, on choisit plutôt des aliments faciles à digérer et pas trop caloriques.

Parmi les aliments à proscrire : les aliments allégés (ce n’est pas parce qu’un aliment est « light » qu’on peut en consommer plus que de raison !)

La chrononutrition : oui, mais pas n’importe comment !

On garde l’ordre des repas : vous n’avez pas mangé ce midi ? Ce n’est pas une raison pour se goinfrer ce soir, c’est le moment où vous allez stocker au contraire !

Avec la chrononutrition, on s’octroie 2 « jokers » par semaine où l’on ne s’interdit aucun aliment, pas plus.

Laissez votre commentaire