Pellicules : comment en venir à bout ?

Pellicules : comment en venir à bout ?

1437
0
<<<
>>>

Plus d’une personne sur deux a des pellicules. Gênantes, elles peuvent parfois devenir handicapantes. Les traitements anti-pelliculaires sont efficaces, mais quelques gestes simples permettent de réduire le phénomène.

Pellicules sèches ou grasses ?

Eliminer les pelliculesLes pellicules sont des squames. Ils sont dus à une inflammation du cuir chevelu sous l’effet d’un champignon se nourrissant de la production de sébum, entraînant une desquamation accrue.

Il existe deux types de pellicules :

  • les pellicules sèches sont blanches, fines, et parsèment gentiment le col de nos vestes. Elles peuvent être dues à un cuir chevelu trop sec, manquant de sébum. Les pellicules sèches ont tendance à rendre les cheveux ternes.
  • les pellicules grasses sont quant à elles présentes sur un cuir chevelu gras. Elles ne tombent pas sur les épaules mais restent accrochées au cuir chevelu et peuvent entraîner des démangeaisons, le long du front et derrières les oreilles principalement.

Apparition des pellicules : quels facteurs ?

Rarement héréditaires, de nombreux éléments peuvent déclencher ou aggraver les pellicules :

  • Stress et fatigue
  • Saisons : l’hiver accentue généralement l’apparition des pellicules (due à la sécheresse de la peau)
  • Variations hormonales (puberté, grossesse, ménopause…)
  • Alimentation trop grasse
  • Brushing, sèche-cheveux
  • Produits capillaires inadaptés
  • Pollution

Il faut alors, avant de traiter les pellicules, rechercher un facteur déclenchant éventuel.

Lutter contre les pellicules : l’importance de bien faire son shampooing

On se lave les cheveux, mais aussi le cuir chevelu ! A chaque shampooing, un léger massage du cuir chevelu permet de réactiver la circulation sanguine, à condition ne pas  procéder de manière trop énergique, afin de ne pas sur-activer la production de sébum.

Dans tous les cas, le shampooing ne doit durer que quelques minutes. Il est impératif de choisir un shampooing adapté à votre type de cheveux : cheveux gras, secs, ternes… Évitez de trop espacer les shampooings, pour éviter que les pellicules aient le temps de se former mais n’utilisez pas pour autant de shampooing trop agressif.

Pour combattre les pellicules, on peut utiliser un antifongique, qui va aider à diminuer la multiplication du champignon (Bioderma Nodé P, Ducray Kelual DS, Ducray Squanorm lotion, Neutrogena T Gel Fort) et un kératoréducteur, qui va s’opposer au renouvellement excessif de l’épiderme (Bioderma Nodé K). On opte pour ces shampooings 2 à 3 fois par semaine, on les espaçant avec un shampooing doux.

Rincez vos cheveux à l’eau tiède et terminez par un filet d’eau froide, pour éviter d’activer la production de sébum.

Pensez à laver régulièrement votre peigne / brosse et limitez l’utilisation de produits qui « étouffent » le cheveu, comme les gels coiffants, sprays ou laques.

Enfin, terminez par un après-shampooing et accordez-vous un moment une fois par semaine pour faire un masque pour cheveux adapté, qui permettra de purifier vos cheveux et votre cuir chevelu. Il est possible de faire des masques anti-pelliculaires à l’argile : l’argile verte a des propriétés assainissantes et purifiantes. Elle peut donc s’utiliser en masque pour lutter contre les pellicules.

Quand consulter ?

Quand les pellicules s’accompagnent de rougeurs et/ou de démangeaisons. Il peut s’agir d’une dermite séborrhéique ou d’un psoriasis. Dans ce cas, consultez un dermatologue.

Laissez votre commentaire