Pourquoi est-il si compliqué de consulter un gynéco ?

Pourquoi est-il si compliqué de consulter un gynéco ?

225
0
<<<
>>>

pénurie gynécologuesVous l’avez peut-être déjà vécu : il est parfois très difficile d’obtenir un rendez-vous chez le gynécologue. Et même lorsque l’on y parvient, il faut souvent attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant de rencontrer le praticien.

Et pour cause, selon une étude du Monde, la France compterait aujourd’hui à peine 1200 gynécologues médicaux pour une population de 28 millions de femmes au-dessus de 16 ans. Ce chiffre pourrait même tomber à 531 en 2025 si rien ne change d’après les prévisions de l’Ordre des médecins. Une situation inquiétante qui révèle une véritable pénurie partout dans l’hexagone et qui pousse certaines femmes à renoncer aux soins.

Des départs à la retraite non remplacés

Le manque de spécialistes en gynécologie médicale, c’est-à-dire hors obstétriciens tournés vers les accouchements et les actes chirurgicaux, concerne toutes les régions françaises. D’après l’étude, six départements n’ont même plus aucun gynécologue libéral !

Une situation qui s’explique par la fermeture, en 1987, de la filière « gynécologie médicale » qui menait à l’obtention d’un certificat d’études supérieures (CES). En revanche, la formation des obstétriciens, qui peuvent être des gynécologues « mixtes », continue. Or, en pratique, les praticiens ayant cette double compétence préfèrent se concentrer sur la chirurgie plutôt que le suivi des patientes au quotidien.

Sans la relève d’une nouvelle génération spécialisée en gynécologie libérale, le nombre de départs en retraite n’est pas compensé, d’où des chiffres très largement à la baisse ces dernières années.

Des prix à la hausse

Autre conséquence de cette pénurie : les prix des consultations flambent. Dans certains quartiers chics de Paris, ils peuvent être supérieurs à 120 euros ! Bien loin des 25 euros servant de tarif de base à la Sécurité sociale.

De nombreuses femmes renoncent à se soigner

Les prix exorbitants et les délais trop longs pour obtenir un rendez-vous ont parfois raison du suivi médical des patientes. D’autant que dans certains coins de France, les femmes doivent carrément changer de département pour consulter.

Une situation alarmante pour la santé des femmes qui arrivent parfois à leur rendez-vous avec des pathologies beaucoup plus avancées.

Comment réagir face à la pénurie de gynécologues ?

Pour continuer à prendre soin de sa santé malgré la pénurie de gynécologues, il est important que chaque femme soit suivie par un autre professionnel de santé, comme un généraliste, une sage-femme ou le planning familial. Il est également possible d’appeler le numéro vert Sexualité, Contraception IVG au 0800 08 11 11 pour toutes questions en dehors des rendez-vous.

Laissez votre commentaire