Premiers secours : connaître les gestes qui sauvent

Premiers secours : connaître les gestes qui sauvent

357
0
<<<
>>>

Un accident de la route, un proche qui s’étouffe, une brûlure, un arrêt cardiaque … En situation d’urgence, il est essentiel de savoir réagir. Connaître les bons gestes et savoir les pratiquer correctement peut sauver une vie.

À l’occasion de la Journée Mondiale des Premiers Secours qui a lieu ce samedi 8 septembre 2018, Pharma GDD vous en dit plus sur les bons réflexes à adopter face à une situation d’urgence et les principaux gestes de premiers secours à retenir.

1) Sécuriser les lieux de l’accident

La première chose à faire en cas d’accident est d’évaluer les conditions de sécurité et de vérifier qu’il n’existe aucun danger supplémentaire (circulation, incendie, électricité, …). Avant d’agir, pensez à votre propre sécurité et à celle des personnes présentes : n’approchez la victime que si cela ne représente aucun risque pour vous.

Si la situation est dangereuse et que vous ne pouvez pas agir sans prendre de risque, alertez immédiatement les secours. En attendant leur arrivée, établissez un périmètre de sécurité autour du lieu de l’accident pour veiller à la sécurité de tous.

2) Apprécier l’état de la victime

Si vous le pouvez, approchez-vous de la victime et présentez-vous. Rassurez-la en lui parlant de façon claire et évitez de lui communiquer votre propre stress. Vérifiez qu’elle est consciente et respire normalement. Si ce n’est pas le cas, veillez à bien le préciser aux secours lors de votre appel. Le pronostic vital est souvent engagé en cas d’altération de la conscience ou de la respiration.

3) Demander de l’aide

Prévenez les secours en appelant les services d’urgence. Le 112 est le numéro d’appel d’urgence disponible gratuitement et partout dans l’Union européenne. Il peut être composé à partir d’une cabine téléphonique ou d’un téléphone (fixe et portable), même sans crédit ou carte SIM, avec n’importe quel opérateur européen. Vous pouvez également joindre directement les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le Samu en appelant le 15.

Si la situation est urgente, demandez si possible à une personne aux alentours d’effectuer l’appel pendant que vous réalisez les gestes de premiers secours.

Durant l’appel, restez calme et précis. Vous devez être en mesure de fournir aux services d’urgence plusieurs informations essentielles :

  • Votre identité ;
  • Votre numéro de téléphone ou de la borne d’où vous appelez ;
  • La localisation précise de l’accident ;
  • La nature du problème ;
  • Les risques éventuels (incendie, explosion, effondrement, …) ;
  • Le nombre de victimes ;
  • L’état de chaque victime ;
  • Les premières mesures prises par vos soins.

Suivant les situations, les secours ont parfois besoin d’informations complémentaires. Ne raccrochez jamais le premier et répondez à toutes leurs questions. Un appel clair et complet garantit leur rapidité à intervenir.

4) Effectuer les gestes de premiers secours

En attendant l’arrivée des secours, vous pouvez être amené à réaliser certains gestes de premiers secours. Ils doivent être réalisés dans le calme et de façon non précipitée.

Ces gestes sont souvent conseillés par les services d’urgence au moment de l’appel. Toutefois, il reste préférable d’être formé au préalable, afin de les réaliser correctement et rapidement. D’autant que certaines situations d’urgence, comme l’étouffement, demandent de savoir réagir très vite, avant même l’appel aux urgences.

Voici les gestes de premiers secours recommandés face aux 5 principales situations d’urgence :

La perte de connaissance

  • Vérifier que la personne ne réagit pas ;
  • Libérer ses voies aériennes et dégager son cou ;
  • Tourner la victime sur le côté en position latérale de sécurité ;
  • Vérifier la respiration de la victime jusqu’à l’arrivée des secours.

Le saignement

  • Ne pas toucher directement le sang avec ses mains ;
  • Si elle est consciente, demander à la victime d’exercer un point de pression sur la plaie ;
  • Si elle est inconsciente, exercer une pression en protégeant ses mains à l’aide d’un tissu ou d’un vêtement propre ;
  • Allonger la victime en position horizontale pour éviter un malaise provoqué par la vue du sang ;
  • Maintenir la pression jusqu’à l’arrivée des secours.

La brûlure

  • En cas de brûlure au premier degré, mettre la région touchée sous une eau fraîche à 15 degrés environ, pendant 15 minutes à 15 centimètres du robinet.
  • En cas de brûlure au second degré, appliquer les mêmes gestes qu’avec une brûlure au premier degré, puis déposer un pansement stérile et légèrement humide sur la blessure. Appeler les secours pour obtenir un avis médical.
  • En cas de brûlure du troisième degré, appeler les secours le plus vite possible. En attendant leur arrivée, laisser la région touchée sous l’eau fraîche et appliquer un pansement stérile et légèrement humide sur la blessure.

L’étouffement

  • Donner un maximum de 5 claques dans le dos de la victime (entre les omoplates), afin de provoquer une toux et de déloger l’objet bloquant la respiration ;
  • Si l’objet résiste, effectuer un maximum de 5 compressions abdominales en se plaçant derrière la victime, les poings fermés entre le nombril et l’extrémité inférieure du sternum ;
  • Si le problème persiste, alterner 5 claques dans le dos et 5 pressions abdominales ;
  • En cas de perte de connaissance de la victime, l’allonger au sol et alerter rapidement les secours ;
  • Effectuer une réanimation cardio-pulmonaire jusqu’à l’arrivée des secours.

L’arrêt cardiaque

  • Vérifier que la victime ne réagit pas et ne respire pas normalement ;
  • Demander de l’aide à quelqu’un pour prévenir les secours et apporter un défibrillateur automatisé externe si possible. Si vous êtes seul, faites-le vous-même ;
  • Suivre les instructions du défibrillateur ;
  • Si aucun défibrillateur ne se trouve à proximité de l’incident, réaliser un massage manuel, jusqu’à ce que les secours arrivent ou que la victime reprenne une respiration normale, en alternant 30 compressions thoraciques et 2 insufflations.

La théorie ne peut cependant pas remplacer la pratique. Des mauvais réflexes peuvent même mettre en danger la victime. La formation aux gestes de premiers secours est un acte citoyen vivement recommandé à tous dès l’âge de 10 ans. Elle permet d’apprendre les bons gestes à travers des mises en situation aux côtés d’acteurs d’urgence, comme des sapeurs-pompiers. Renseignez-vous près de chez vous : des formations aux gestes de premiers secours sont disponibles partout en France. En apprenant les bons réflexes, vous augmenterez considérablement vos chances de sauver des vies, peut-être celle de l’un de vos proches.

Laissez votre commentaire