Prétox : comment préparer son organisme aux fêtes ?

Prétox : comment préparer son organisme aux fêtes ?

3598
0
<<<
>>>

Cette année, les fêtes de fin d’année prendront une dimension très particulière. Bien que les grandes réunions familiales soient déconseillées, il est une tradition qui devrait se maintenir, celle de bien manger. Amuse-bouche, foie gras, dinde aux marrons, bûche, chocolats, champagne… Ces excès font, pour bon nombre d’entre nous, partie des festivités. Vous connaissez sans doute déjà la détox, amorcée en janvier pour compenser les repas copieux de Noël et du Nouvel An, mais avez-vous déjà entendu parler de la prétox ? L’Actu GDD décrypte pour vous ce phénomène, qui compte de plus en plus d’adeptes.

Prétox, détox : quelle différence ?

La prétox et la détox ont un point en commun, celui d’aider à détoxifier l’organisme. Elles se distinguent essentiellement par le moment auquel elles peuvent être menées. La détox intervient après les fêtes, pour se remettre des excès. Elle prend la forme d’une cure de quelques jours visant à activer les fonctions d’élimination du corps. Celles-ci sont assurées par des organes dits émonctoires, en particulier le foie, et peuvent être ralenties par des repas trop copieux et une consommation d’alcool plus importante qu’à l’habitude. La détox peut aussi contribuer à l’élimination des graisses accumulées et des kilos pris pendant les fêtes. À l’inverse, la prétox se présente comme une cure préventive, d’une durée de 5 à 7 jours, et consiste à détoxifier son organisme avant les fêtes.

Comment réussir sa prétox ?

Plusieurs principes phares doivent être intégrés pour mener à bien une prétox. Cette démarche s’appuie surtout sur un régime léger et sain, de l’activité physique et une consommation d’alcool réduite à zéro.

Une alimentation saine et légère

Détoxifier l’organisme en prévision des repas des fêtes passe avant tout par la composition d’assiettes irréprochables. Pour cela, il est conseillé de miser sur des ingrédients frais, de saison et d’une grande qualité nutritionnelle. Limitez donc les aliments industriels, les plats préparés, les graisses saturées, les protéines animales (souvent difficiles à digérer) et les sucres raffinés. Pour purifier votre corps avant les fêtes, voici quelques règles de base :

  • tournez-vous vers les fruits et légumes, de préférence bio, locaux et de saison, et faites-en la base de votre alimentation pendant la prétox ;
  • évitez le gluten et le lactose, même si vous ne présentez pas d’intolérance, car ils peuvent être difficiles à digérer et favorisent la rétention d’eau (à l’origine de la cellulite) ;
  • remplacez la viande rouge et la charcuterie, qui ralentissent la digestion et acidifient l’organisme, par de la viande blanche et du poisson ;
  • privilégiez les céréales complètes (pain, pâtes, riz) ;
  • limitez vos apports en sel et optez plutôt pour les épices et les herbes aromatiques ;
  • bannissez l’alcool, les sucreries et les sodas.

Le plein de probiotiques

La flore intestinale, aussi appelée microbiote, est souvent mise à rude épreuve lors des repas de fin d’année. Cela peut se traduire par une digestion difficile, de la constipation, des ballonnements ou encore des crampes abdominales. Pour limiter ces désagréments, il peut être intéressant d’enrichir votre flore intestinale en prenant des probiotiques sous forme de complément alimentaire. Ceux-ci apportent des souches microbiotiques, essentiellement des ferments lactiques et des bifidobactéries, qui viennent enrichir le microbiote intestinal et contribuent au confort digestif.

La purification du foie

Le foie est un organe émonctoire dont le rôle consiste, entre autres, à éliminer les toxines qui s’accumulent dans l’organisme. Afin de décupler les effets de la prétox et purifier le foie avant les fêtes, vous pouvez commencer votre journée en buvant le jus d’un demi-citron pressé dans de l’eau tiède. La phytothérapie peut également être employée pour stimuler les capacités d’élimination du foie. Plusieurs plantes sont traditionnellement utilisées dans cet objectif. Le desmodium, le radis noir, l’artichaut et le chardon marie figurent parmi les plantes les plus couramment indiquées pour le bien-être du foie. Elles peuvent être consommées sous des formes variées : ampoules, gélules, comprimés, solutions buvables ou tisanes.

Hydratation et activité physique

Pour continuer sur cette lancée, n’oubliez pas de bien vous hydrater ! Cela passe par l’eau minérale, bien sûr, mais pensez aussi aux soupes, bouillons, thés et tisanes, que vous pouvez consommer sans modération ou presque pour atteindre l’objectif de 1,5 litre par jour. Cette bonne habitude vous permettra de bien drainer et éliminer les toxines à l’approche des fêtes.

En ce qui concerne l’activité physique, nous vous recommandons de pratiquer chaque jour 30 minutes d’une activité adaptée à votre état de santé, vos capacités et votre mode de vie. Ne faites pas du sport de façon trop intensive, cela pourrait affaiblir votre organisme, surtout si votre régime alimentaire habituel est aux antipodes de celui que vous suivez pendant la prétox. Pour rester actif au quotidien, ce ne sont pas les options qui manquent : prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, se déplacer à pied ou à vélo, sortir promener le chien, jouer avec les enfants, faire une balade rapide pendant la pause déjeuner, passer l’aspirateur, jardiner, danser…

Et après ?

Le réveillon de Noël est arrivé, ce qui sonne la fin de votre prétox. C’est l’occasion de vous faire plaisir en mangeant des plats que vous appréciez particulièrement à cette période de l’année, tout en modérant les quantités pour éviter les variations de poids (le fameux effet yoyo). Il est ensuite possible de poursuivre la prétox entre les deux réveillons, puis d’entamer une détox de 2 à 3 jours à partir du 1er janvier. Attention : si vous êtes enceinte, atteint d’une maladie chronique ou immunodéprimé, la prétox et la détox ne sont pas recommandées.

Laissez votre commentaire