Prétox : comment préparer son organisme aux fêtes ?

Prétox : comment préparer son organisme aux fêtes ?

781
0
<<<
>>>

Chaque année, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se réunir en famille ou entre amis, mais aussi de bien manger. Amuse-bouche, foie gras, dinde aux marrons, bûche, … Les excès font, pour beaucoup, partie de la tradition.

Si la détox est de rigueur chaque année pour compenser les repas copieux, sachez qu’il est aussi possible de préparer son organisme avant pour limiter les dégâts. Comment ? En adoptant un régime léger et sain quelques jours avant les fêtes. C’est ce qu’on appelle la prétox. Un phénomène qui a déjà ses adeptes et qui pourrait bien s’imposer comme la nouvelle ligne de conduite à suivre. Explications.

Prétox et détox : quelle différence ?

La prétox et la détox ont un point commun : celui de détoxifier le corps. Leur principale différence réside dans le moment où l’on va commencer à purifier son corps :

  • La détox agit après les fêtes pour se remettre des excès. Il s’agit d’une cure de quelques jours qui va venir nettoyer l’organisme après les repas fastueux dans l’objectif de détoxifier le foie, débarrasser le corps des graisses et toxines, et éventuellement perdre quelques kilos pris pendant cette période.
  • La prétox est une cure préventive de 5 à 7 jours qui consiste à détoxifier son organisme avant les fêtes. Au lieu d’agir lorsque le mal est fait, la prétox prépare donc le corps aux festivités en amont.

Prétox : en pratique, comment appréhender les excès ?

Pour une prétox réussie, l’idéal est d’adopter une alimentation très saine pendant une courte période avant la date fatidique de Noël. En pratique, quelques principes doivent dicter notre nouvelle ligne de conduite :

Adopter une alimentation saine et légère

Détoxifier son corps passe évidemment par la composition d’assiettes irréprochables. Pour cela, on mise sur des ingrédients naturels de grande qualité tout en évitant les excès. Mieux vaut donc limiter certains aliments trop riches en graisses, en sucres raffinés, mais aussi en protéines animales difficiles à digérer.

Voici quelques règles de base pour purifier son organisme :

  • Les fruits et les légumes doivent constituer la base de l’alimentation. On les préfère bio, locaux et de saison pour conserver tous leurs nutriments.
  • Les produits industriels sont à proscrire en priorité, car ils renferment des graisses saturées, du sucre et du sel.
  • Le gluten et le lactose sont aussi à éviter. Même si l’on n’est pas intolérant, ces aliments favorisent la rétention d’eau, et à terme la cellulite. En outre, ils peuvent être difficiles à digérer.
  • La viande rouge et la charcuterie, qui ralentissent la digestion et acidifient l’organisme, sont à remplacer par de la viande blanche et du poisson durant la prétox.
  • Les céréales complètes doivent être préférées aux céréales raffinées.
  • L’apport en sel doit être limité. On fait le cap sur les épices et les herbes aromatiques en alternative.
  • L’alcool, les sucreries et les sodas sont à bannir.

Faire le plein de probiotiques

Pour préparer sa flore intestinale aux festivités, il est aussi conseillé de faire le plein de probiotiques. Ces bonnes bactéries ont un rôle bénéfique sur l’organisme. Ils améliorent le confort digestif et préservent la flore face aux agressions.

S’ils sont naturellement présents dans l’organisme, il est parfois nécessaire d’en faire une cure lorsque l’équilibre est mis à mal. On les retrouve dans l’alimentation (notamment dans les yaourts), mais aussi sous la forme de compléments alimentaires en pharmacie.

Détoxifier son foie

Pour décupler les effets de la prétox et détoxifier son foie avant les fêtes, il est conseillé de commencer chaque journée en buvant le jus d’un demi-citron pressé dans de l’eau tiède.

Autre astuce très efficace pour nettoyer son foie : faire une cure de radis noir ou d’artichaut, frais ou en gélules. Ce sont des alliés détox très connus qui drainent le fois et favorisent l’élimination.

Hydrater son organisme

Pour continuer sur cette belle lancée, on n’oublie pas de bien s’hydrater : l’eau minérale, les soupes, les bouillons, les thés et les tisanes sont à consommer sans modération (ou presque). L’objectif ? Boire 1,5 litre d’eau par jour pour drainer et nettoyer l’organisme.

Côté thés et tisanes, certaines plantes ont des pouvoirs détox reconnus comme le romarin, la gentiane ou le bouleau par exemple.

Quels sont les bienfaits d’une prétox ?

La prétox a l’avantage de préparer la flore intestinale, de nettoyer l’organisme et de détoxifier le foie avant les repas copieux. Elle limite ainsi la prise de poids qui accompagne souvent les fêtes, et permet d’éviter l’inconfort digestif, voire la “crise de foie” durant cette période. Résultat ? On se sent plus léger et en meilleure santé.

En pratique, il est conseillé de commencer sa prétox 7 jours avant Noël, de la poursuivre entre les deux réveillons, puis d’entamer une détox dès le premier janvier pour deux ou trois jours supplémentaires.

Côté sport, on fait quoi ?

Même en période de prétox, il est conseillé de pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour, 5 jours par semaine. Les effets de l’alimentation saine n’en seront que meilleurs. Inutile de faire du sport de façon trop intensive : votre organisme pourrait s’en retrouver affaibli, notamment si votre régime alimentaire habituel est aux antipodes de celui imposé par la prétox. Pour rester actif au quotidien, suivez notre guide : 30 minutes d’activité physique par jour : mode d’emploi.

Et bien sûr, malgré la prétox, on n’oublie pas de se faire plaisir le moment venu, car les fêtes sont quand même et avant tout un moment de convivialité dont il faut profiter ! L’idéal ? Savoir allier plaisir dans les goûts et modération dans les quantités pour éviter le fameux « effet yoyo ».

Bonnes fêtes à tous … Et en attendant, bonne prétox !

Laissez votre commentaire