Prix des lunettes : comparez votre devis en ligne

Prix des lunettes : comparez votre devis en ligne

284
0
<<<
>>>

comparateur lunettesLorsque l’on achète ses lunettes chez un opticien, les prix peuvent vite flamber et faire mal au porte-monnaie, et cela malgré les remboursements des complémentaires santé. C’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement tente actuellement de définir les modalités permettant la mise en œuvre d’un reste à charge zéro pour les lunettes, les audioprothèses et les soins dentaires.

Pour aider le consommateur à mieux choisir, l’association UFC-Que Choisir lance un comparateur de devis en ligne permettant d’évaluer le prix proposé par un opticien par rapport aux tarifs constatés sur le marché.

Des prix qui varient du simple au double

Selon l’association, 90 % des consommateurs couverts par une assurance individuelle auraient encore un reste à charge, parfois très élevé, pour leurs lunettes. Pour cause, les tarifs pratiqués par les opticiens restent très élevés et varient du simple au double pour une même correction. Les écarts constatés sur les tarifs sont faramineux. Par exemple, pour un enfant équipé de verres simples, une même paire pourra coûter de 126 € chez un opticien à 257 € chez un autre (hors monture). Pour un adulte équipé de verres progressifs haut de gamme, l’écart est encore plus marqué, avec jusqu’à 300 € d’économies potentielles (de 399 € à 711 € la paire de verres pour une correction identique).

Pour permettre aux consommateurs de comparer les prix, l’UFC-Que Choisir a décidé de lancer son propre outil de comparaison. Cette plateforme en ligne permet à n’importe qui d’obtenir, à partir des informations contenues sur son ordonnance ou son devis optique, la répartition des prix du marché sur sa propre correction. Cet outil est accessible gratuitement jusqu’à la fin du mois de février.

Quel est l’intérêt de comparer les prix ?

Dans un contexte où le gouvernement tente de mettre en place le reste-à-charge nul sur les dépenses d’optique, il est normal de se demander l’intérêt d’un tel outil.

En réalité, se diriger vers l’opticien le moins cher, même lorsque l’on n’a plus rien à payer soi-même, permet de faire jouer la concurrence. Pour l’Assurance maladie, cela se traduit par une baisse des dépenses. Pour les consommateurs, il s’agit surtout de ne pas faire augmenter les prix des complémentaires santé sur le long terme, déjà en hausse de 46 % depuis 2006.

Laissez votre commentaire