Procès : un homme tue sa femme atteinte d’Alzheimer

Procès : un homme tue sa femme atteinte d’Alzheimer

168
0
<<<
>>>

« Arminda, j’ai mis fin à ta souffrance, pardonne-moi. José ». Ces mots, José de Albuquerque les a écrits sur un bout de papier après avoir tué sa femme, atteinte d’Alzheimer, et tenté de se suicider en se tailladant les veines.

L’homme de 73 ans est désormais jugé pour assassinat devant à la cour d’assises du Haut-Rhin. Visiblement à bout de forces face à la maladie de sa femme, il a expliqué durant son procès qu’il « n’en pouvait plus » de l’accompagner dans son combat. Atteinte d’Alzheimer depuis plus de dix années, sa femme ne parlait plus depuis cinq ans et ne quittait plus son lit depuis deux ans.

Ce procès soulève “la problématique de la souffrance de l’aidant“, a résumé l’avocat de l’accusé, Me Thierry Gross. En effet, malgré les dispositifs d’aide à domicile ou en établissement spécialisé proposés, de nombreuses familles se sentent démunies face à la douleur de leur proche. L’avocat a ajouté que son client « a été au bout de ce qu’il pouvait personnellement donner. Il a trouvé comme seule solution de donner la mort à son épouse qu’il aimait profondément. ».

L’un des enjeux du procès sera alors de déterminer dans quelle mesure José s’est retrouvé seul pour faire face à la maladie de sa femme alors qu’une infirmière venait l’aider deux fois par jour. L’homme devrait recevoir son verdict aujourd’hui.

Laissez votre commentaire