Quels sont les pays les moins sains au monde ?

Quels sont les pays les moins sains au monde ?

438
0
<<<
>>>

pays malsainsLe tabac, l’alcool et l’alimentation malsaine sont responsables de nombreuses maladies graves dans le monde telles que le diabète, le cancer et les maladies cardiaques. Des risques qui pourraient pourtant être évités si chacun décidait de réduire, voire de stopper, ces mauvaises habitudes. Pour réveiller les consciences, le site Clinic Compare a établi un classement des pays ayant les modes de vie les plus malsains, avec en tête la République Tchèque, la Russie et la Slovénie.

Les pays de l’Europe de l’Est mauvais élèves

Pour établir son classement, le site de comparaison de cliniques britanniques Clinic Compare a comparé la consommation d’alcool et de tabac et la prévalence de l’obésité au sein de la population de chaque pays. Les données ont été obtenues auprès de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), la CIA World Factbook et la World Lung Association.

Résultat ? Les pays de l’Europe de l’Est auraient les habitudes de vie les plus malsaines. En première position, on retrouve la République Tchèque, notamment à cause de la forte consommation d’alcool de ses habitants (13,7 litres d’alcool pur par an !). Puis suivent la Russie, la Slovénie, la Biélorussie, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Pologne et le Luxembourg. Les États-Unis arrivent en dixième position ex aequo avec la Lituanie.

Quels sont les pays les plus sains ?

À l’inverse, Clinic Compare a établi un classement des pays les plus « sains ». En tête, on retrouve l’Afghanistan. Pour cause, son taux d’obésité est le plus bas de la planète et la consommation d’alcool et de cigarette reste très faible. Suivent ensuite la Guinée, le Niger, le Népal, la République démocratique du Congo, l’Érythrée, le Malawi, la Somalie, le Mozambique, puis l’Éthiopie.

Des données qui restent néanmoins à nuancer. Rappelons que l’étude a pour objectif de dénoncer les comportements malsains volontaires, à savoir l’alcool, le tabac et l’alimentation malsaine en se basant sur les chiffres de l’obésité. Elle ne prend donc pas en compte des critères de santé globale comme l’état de santé des habitants, la prévalence des maladies et virus, la malnutrition ou encore l’accès aux soins.

Laissez votre commentaire