Régime flexitarien : manger sain et écolo à prix abordable

Régime flexitarien : manger sain et écolo à prix abordable

2040
0
<<<
>>>

regime-flexitarienEst-il possible de manger des produits sains, écolos et de qualité supérieure sans exploser son budget course ? Oui, si l’on en croit une récente étude réalisée par le WWF France et ECO2 Initiative.

En pratique, il suffirait d’adopter le régime dit « flexitarien » pour y parvenir. Explications.

Moins de viandes, plus de légumes et de céréales, …

Pour démontrer qu’il est tout à fait possible de manger sain à prix abordable tout en limitant son impact écologique, l’étude a comparé le panier standard des Français avec un panier « flexitarien », adapté à l’alimentation hebdomadaire d’une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants).

Ce panier respecte 3 critères :

  • Un coût équivalent au panier alimentaire moyen des Français (environ 190€ par semaine) ;
  • Un impact carbone moindre ;
  • Une qualité nutritionnelle adéquate aux recommandations du ministère de la Santé.

Par rapport au panier standard des Français, ce panier flexitarien prévoit :

  • Une diminution de la viande (-31 %) ;
  • Une diminution des poissons sauvages (-40 %) ;
  • Une diminution des produits transformés industriels, gras, salés et sucrés (-69%) ;
  • Une diminution des produits à base de farines raffinées (pâtes, pain, etc.) (-46%) au profit de farines complètes ;
  • Une augmentation de la part de légumes, céréales et légumineuses (95 %).

Grâce à ce nouveau panier, les Français pourraient introduire dans leur alimentation davantage de produits certifiés (Bio, Label Rouge et MSC) tout en réduisant leur impact carbone du panier de 38 % (de 109 kg CO2 à 68 kg CO2 par semaine). Mieux encore, le coût moyen du panier serait lui aussi considérablement réduit de 187€ à 147€ par semaine, soit une diminution de 21% !

Comment adopter le régime flexitarien ?

Pour arriver à ce panier durable, il est bien sûr nécessaire de revoir ses habitudes alimentaires et d’inverser les tendances négatives des 50 dernières années, comme la consommation excessive de protéines animales, l’augmentation de boissons sucrées et de produits transformés. Pascal Canfin, directeur général du WWF France est convaincu que chacun d’entre nous peut améliorer son alimentation :

« Consommer des produits de meilleure qualité, avec un impact moindre sur l’environnement, est à la portée de tous. C’est la conclusion de l’étude que nous présentons aujourd’hui et qui propose un panier “flexitarien”. Au quotidien, cela passe par des gestes simples : par exemple, manger de la viande 4 fois par semaine au lieu de 6, des produits transformés seulement 2 fois par semaine et, à l’inverse, consommer plus de légumes et de céréales. On le voit bien, il est possible de changer nos habitudes alimentaires sans attendre. C’est bon pour la santé et pour la planète et ça ne coûte pas plus cher ! »

Pour vous aider à sauter le pas, il existe de nombreux blogs sur le sujet (« La salade à tout », « Sortez de vos conapts », « Wild, Wide, Waste », …) et groupes sur Facebook comme « Gestion Budgétaire, Ecologie et minimalisme » où 100 000 licornes s’échangent leurs idées et astuces. A vous de jouer !

Laissez votre commentaire