Santé : les changements annoncés par Édouard Philippe

Santé : les changements annoncés par Édouard Philippe

226
0
<<<
>>>
Crédit photo : @EPhilippePM (Twitter)
Crédit photo : @EPhilippePM (Twitter)

Après le président Emmanuel Macron lundi à Versailles, c’était au tour du Premier ministre, Édouard Philippe, de prendre la parole ce mardi à l’Assemblée nationale. À l’occasion de son discours de politique générale, Édouard Philippe a précisé le programme d’Emmanuel Macron, valorisant ainsi quelques mesures concrètes.

Côté santé, on fait le point sur les changements évoqués par le Premier ministre.

Tabac : le paquet de cigarettes à 10 euros

Confirmant une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, Édouard Philippe a annoncé que le prix du paquet de cigarettes augmentera progressivement, jusqu’à atteindre 10 euros dans les prochaines années. Actuellement, le prix d’un paquet est d’environ 6,50 euros.

« Le tabac en France entraîne plus de 80.000 décès (par an). C’est la première cause de mortalité évitable, et la consommation quotidienne de tabac augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu ». a expliqué le Premier ministre.

Lunettes, soins dentaires et aides auditives : plus de « reste à charge »

Autre point abordé par le chef du gouvernement : le reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives. Édouard Philippe souhaite que les Français aient un accès facilité à ces soins, sans reste à charge, d’ici la fin du quinquennat, soit en 2022.

« Notre stratégie de santé devra rompre le cercle vicieux du renoncement aux soins. D’ici la fin du quinquennat, tous les Français auront accès à des offres de soins sans aucun reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives. » a-t-il déclaré.

Allocation adulte handicapé et minimum vieillesse : une réévaluation dès 2018

Le Premier ministre a également annoncé la revalorisation dès 2018 de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, actuellement à 800 euros.

Une mesure déjà annoncée par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, dans sa feuille de route. La ministre parlait alors d’une « revalorisation des montants du minimum vieillesse et de l’allocation adulte handicapé à 900 euros ».

Déserts médicaux : la télémédecine en solution

Concernant le problème des déserts médicaux, le chef du gouvernement s’est dit prêt à mettre en place des mesures pour permettre à tous d’accéder aux soins. Il a notamment évoqué l’idée d’un plus grand recours à la télémédecine.

Sécurité sociale : un budget « à l’équilibre » pour 2020

Pour faire face au déficit de la Sécurité sociale, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement présentera « dès la rentrée » un budget pour 2018 et une loi de programmation des finances publiques. Selon lui, ces mesures devraient permettre à la Sécurité sociale d’atteindre l’équilibre « à l’horizon 2020 ». Pour l’heure, le déficit global de la Sécurité sociale a été évalué à 4,2 milliards d’euros pour 2017.

Laissez votre commentaire