Santé : zoom sur la politique préventive du gouvernement

Santé : zoom sur la politique préventive du gouvernement

292
0
<<<
>>>
Source : SIPA

Ce lundi 26 mars, le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont présenté le volet « prévention » de leur stratégie nationale de santé. Largement repris par l’ensemble des médias, ce plan s’articule autour de 25 mesures phares. Il s’adresse à tous les Français dès le plus jeune âge, afin que chacun puisse adopter les réflexes permettant d’assurer sa bonne santé.

Zoom sur les différents changements auxquels il faut s’attendre durant le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Grossesse

Le gouvernement souhaite d’abord mettre en place différentes mesures préventives à destination des femmes enceintes afin de préserver leur propre santé et celle de l’enfant à naître.

  • Limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens en menant une campagne de prévention sur les risques des produits chimiques de consommation courante via un nouveau site internet ;
  • Informer et prévenir sur les consommations à risque, notamment d’alcool et de tabac ;
  • Supplémenter en vitamine B9 les femmes enceintes ou en désirant l’être, afin de lutter contre les éventuelles malformations de l’enfant.

Petite enfance et jeunesse

Edouard Philippe et Agnès Buzyn ont aussi présenté 9 mesures destinées à protéger la santé des plus jeunes, de 0 à 25 ans.

  • Mise en place d’un parcours santé pour les enfants de 0 à 6 ans ;
  • Promotion de l’activité physique chez les enfants pour prévenir l’obésité infantile ;
  • Promotion de la santé à l’école notamment grâce à la généralisation de programmes tels que « Aller bien pour mieux apprendre » ;
  • Prévenir les risques auditifs chez les jeunes ;
  • Expérimenter le « PASS préservatif » pour les moins de 25 ans, incluant la mise en place d’une carte donnant un accès à des préservatifs gratuits ;
  • Renforcer l’accompagnement des jeunes en difficultés avec une consommation de substance (alcool, tabac, cannabis, …) ou une pratique (écran, jeux, …) ;
  • Proposer systématiquement un accompagnement spécialisé des jeunes admis aux urgences ou hospitalisés après un épisode d’alcoolisation massive ;
  • Former 80 % de la population aux gestes de premier secours et faciliter l’accès aux défibrillateurs automatisés externes sur l’ensemble du territoire ;
  • Former les étudiants aux premiers secours en santé mentale en s’inspirant du programme « mental health first aid », afin de savoir réagir face à une détresse psychique.

Âge adulte

Le plan du gouvernement » s’articule également autour de grands axes destinés aux adultes de 25 à 65 ans avec une prévention renforcée contre le tabac, la malbouffe, la sédentarité, le virus de l’hépatite C et largement en faveur des vaccins.

  • Intensifier les actions de prévention et de dépistage à destination des publics les plus exposés au virus de l’hépatite C ;
  • Passer du forfait au remboursement classique pour le traitement d’aide à l’arrêt du tabac ;
  • Introduire un troisième dépistage organisé du cancer du col de l’utérus concernant toutes les femmes n’ayant pas réalisé de frottis dans les 3 dernières années avec une prise en charge à 100 %, pour parvenir à une couverture générale de 80 % ;
  • Simplifier le parcours vaccinal et s’engager vers la généralisation de la vaccination antigrippale par les pharmaciens ;
  • Étendre le Nutri-Score à la restauration et aux produits alimentaires manufacturés non préemballés ;
  • Inciter les industriels à réduire la teneur en sel des aliments ;
  • Réduire l’exposition du grand public aux perturbateurs endocriniens en suscitant des engagements des industriels et des distributeurs ;
  • Créer des postes d’assistants spécialistes outre-mer afin d’y améliorer l’offre médicale ;
  • Mobiliser les fédérations sportives au service de la santé lors des événements sportifs ;
  • Prendre en compte les besoins de santé des personnes en situation de handicap notamment en simplifiant leur prise en charge médicale.

Bien vieillir

Le gouvernement a également pris en compte la fragilité des aînés grâce à la présentation de 3 mesures destinées aux plus de 65 ans.

  • Organiser les soins bucco-dentaires en EHPAD ;
  • Soutenir les personnes isolées et/ou précaires ;
  • Prévenir la perte d’autonomie, notamment en EHPAD.

L’ensemble de ces mesures devrait être mis en place tout au long du quinquennat d’Emmanuel Macron. Au total, 400 millions d’euros vont être investis en faveur de la prévention durant 5 ans.

Laissez votre commentaire