Se sentir mieux grâce à la réflexologie plantaire.

Se sentir mieux grâce à la réflexologie plantaire.

239
0
<<<
>>>

La réflexologie plantaire est une médecine douce qui trouve son origine dans la médecine chinoise. Cette discipline se veut complémentaire à la médecine traditionnelle, elle se base sur l’existence de points et de zones réflexes situés au niveau des pieds. La réflexologie soulage le corps par le pied.

Pharma GDD vous dit tout sur cette méthode thérapeutique qui utilise le processus d’auto guérison naturel du corps.

L’origine de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire basée sur le massage et qui consiste à stimuler des points réflexes situés au niveau des pieds. Selon la réflexologie, le pied est une représentation miniature du corps humain où chaque zone correspond à un organe ou une partie de corps humain.

Déjà pratiquée dans la Chine et l’Egypte ancienne, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie en Occident. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” et divise le corps en dix zones d’énergie. La réflexologie, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a été étudiée et mise au point par Eunice Ingham. Son premier livre sur le sujet a été publié en 1938, le premier traité de réflexologie moderne, dans lequel est établit une cartographie détaillée des pieds.

Le principe de la réflexologie plantaire

La réflexologie, tout comme l’auriculothérapie (stimulation de l’oreille) et l’acupuncture considère qu’il est possible d’agir sur les différents organes et de rééquilibrer le flux d’énergie qui traverse le corps en stimulant certaines zones.
La réflexologie plantaire consiste en un massage doux des pieds réalisé avec les doigts par pression des zones réflexes de la voûte plantaire. A chaque zone réflexe correspond une partie du corps, un organe (foie, cœur, poumons, reins…) et des systèmes hormonaux et nerveux.
Les organes du côté gauche du corps sont représentés sur le pied gauche, et vice-versa. Considérée comme une médecine douce, la réflexologie plantaire permet de déterminer les tensions du corps et autres dysfonctionnements puis de les soulager. Quand un organe ou une partie du corps fonctionnent mal, l’énergie est entravée, et ce blocage se répercute sur un point précis de la plante du pied. L’objectif du réflexologue est de détecter, avec un massage, les tensions corporelles pour les libérer en rétablissant la circulation de l’énergie.

Il est essentiel de bien garder à l’esprit que la réflexologie plantaire ne vise qu’à soulager les petits maux de tous les jours. Elle donne, par exemple, de bons résultats pour chasser la fatigue, éliminer le stress, traiter les insomnies, les troubles féminins, les maux de tête, les douleurs vertébrales, la constipation, ainsi que les troubles psychosomatiques. Au fil des séances, les toxines sont éliminées grâce au regain d’énergie du système sanguin, lymphatique et énergétique. Bien-être et vitalité sont alors au rendez-vous. Les douleurs disparaissent progressivement.

Elle permet également de stimuler les capacités d’auto-guérison du corps qui est capable de lutter contre de nombreux petits désagréments du quotidien. Dans ce cas, la réflexologie aura pour rôle de lui donner un coup de pouce.

Des traitements sur-mesure pour une approche totale du corps

Concernant le délai, il dépendra de l’ancienneté des troubles et de leurs causes. Avec les médecines douces, il faut souvent être patient ! Le traitement demande en moyenne 5 séances, mais peut être plus court. La première séance est toujours longue (45 min environ) puis le praticien propose des séances plus courtes (20 à 30 min), espacées d’une à trois semaines selon les besoins. « L’effet est en général ressenti dès la première séance. Si aucun changement n’est observé au bout de la troisième, il vaut mieux arrêter, cela signifie que la méthode ne convient pas », estime Cécile Rémy, réflexologue.

La méthode est également utile pour préparer ou accompagner un événement stressant comme une chirurgie ou un traitement lourd. En 2010, une étude publiée dans l’European Journal of Cancer  a révélé qu’après une chirurgie du cancer du sein, une séance hebdomadaire de réflexologie pendant 8 semaines pouvait apporter une diminution « cliniquement significative » de l’anxiété.

En 2014, 80 patients ayant subi un pontage de l’artère coronaire ont reçu après l’opération 20 minutes quotidiennes de réflexologie plantaire pendant 4 jours. À l’issue de cette étude, une baisse significative de l’anxiété par rapport à l’autre groupe qui avait bénéficié d’un massage classique à été prouvé.

Une discipline pas pour tout le monde

La contre-indication majeure est une phlébite ou une thrombose car la stimulation de la voûte plantaire modifie la circulation veineuse. Le praticien vérifiera également qu’il n’y a pas d’infection, de blessure ou de douleur sur les pieds. L’accès à cette médecine est également déconseillé en cas de maladie cardiaque récente. La réflexologie est proscrite pendant les trois premiers mois de la grossesse.

En revanche, il n’y a aucune d’interdiction en cas de cancer puisque la méthode est proposée dans certains instituts d’oncologie, à condition de consulter un professionnel en lien avec l’équipe médicale.

Dans tous les cas il n’est pas recommandé de procéder soi-même à des massages sans avoir préalablement consulté un professionnel certifié et ce même si vous avez acheté un guide pratique de réflexologie !

En pratique :

Il existe un répertoire des praticiens formés dans l’une des écoles reconnues, il s’agit du Syndicat professionnel des réflexologues qui recense les professionnels certifiés.

Il faut compter entre 30 et 40 € pour une séance courte, 50 à 80 € pour une séance longue, le prix varie en fonction du praticien et de la région.

Les séances ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Cependant certaines mutuelles proposent des forfaits « médecine douce » et remboursent en moyenne une à trois séances par an.

Laissez votre commentaire