Sida : les associations rassurées par Emmanuel Macron

Sida : les associations rassurées par Emmanuel Macron

360
0
<<<
>>>
emmanuel-macron
Source : en-marche.fr

Lors de l’ouverture de la conférence de recherche mondiale sur le VIH/sida ce dimanche 23 juillet à Paris, l’absence du président de la République, Emmanuel Macron, a été vivement critiquée et assimilée par beaucoup comme un désengagement de la France.

Dès ce lundi, le chef de l’État a tenu à recevoir les responsables de plusieurs associations de lutte contre la maladie afin de rappeler « l’engagement tant scientifique que financier de la France ». Les associations sont rassurées, mais attendent maintenant que des actes soient associés à ces paroles.

Objectif : éradiquer le virus du VIH/sida d’ici 2030

À l’occasion de cette rencontre, le président de la République a rappelé « le rôle historique de la France dans la lutte contre le VIH-sida, depuis la découverte du virus à l’Institut Pasteur en 1983 jusqu’à la forte contribution de la France au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme » comme le révèle un communiqué de l’Élysée.

Emmanuel Macron a aussi salué les progrès considérables qui ont été accomplis en matière de prévention et de prise en charge des patients atteints du VIH et s’est engagé à « garantir la digne prise en charge des personnes les plus fragiles et les plus exposées au virus ». Aussi, le président de la République a tenu à rappeler l’engagement de la France dans la recherche, l’innovation, l’accès aux traitements et la coopération internationale, pour contribuer aux objectifs d’éradication du VIH/sida d’ici à 2030.

De leur côté, les responsables des associations se disent rassurés, mais attendent des actions concrètes. « On aurait aimé qu’il soit là (dimanche) mais en même temps, on a apprécié son honnêteté sur le fait de dire qu’il souhaitait travailler en amont le dossier et discuter avec nous pour bien comprendre les enjeux », a déclaré la directrice générale de Sidaction, Florence Thune, au 20 minutes. « Ça nous a rassurés d’avoir cet échange direct avec lui, qui nous a permis de resoulever et de l’alerter sur la question de discriminations vis-à-vis des personnes atteintes », a-t-elle ajouté.

Laissez votre commentaire