Sommeil et alimentation : bien manger pour bien dormir

Sommeil et alimentation : bien manger pour bien dormir

2486
0
<<<
>>>

Nuits à rallonge, réveils difficiles… Vous n’y avez peut-être pas pensé mais l’alimentation est peut être en cause dans vos insomnies. Quels sont les alliés du sommeil ?

1) On dîne, même léger

Sommeil et alimentation Il faut oublier l’idée de se coucher à jeun, ce qui peut provoquer des crampes d’estomac durant la nuit ou une fringale, qui va vous réveiller. Et attention à l’hypoglycémie ! Alors on opte pour un petit repas léger et équilibré qui vous permettra de patienter jusqu’au petit dej’ du lendemain matin.

Et on n’oublie pas de s’hydrater tout au long de la journée : la déshydratation peut provoquer des crampes nocturnes.

2) On mange à la bonne heure

On sait que la digestion augmente la température corporelle. Or, le sommeil demande une température relativement basse.

Attendre 1h à 1h30 après le repas pour se coucher.

3) Les excitants, on oublie !

Café, thé, boissons à base de caféine : excitante. Son action peut se manifester plusieurs heures durant.

4) « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » : on choisit bien ses menus

Évidemment, on zappe les repas les plus riches ou difficiles à digérer, comme les aliments gras, les fritures, les fromages… Un repas riche en glucides (avec des pâtes, par exemple) peut faciliter l’endormissement. En revanche, un repas riche en protéines peut le retarder.

A privilégier le soir :

  • les aliments ayant un faible index glycémique
  • les produits laitiers
  • les légumineuses
  • une tisane en fin de repas : passiflore, valériane, menthe, mélisse, verveine, camomille

A éviter :

  • les protéines
  • le beurre, fromage, fritures et pâtisseries
  • la consommation de caféine qui stimule le système nerveux
  • l’alcool, qui provoque « l’insomnie à rebond » et déstructure le sommeil : il va dans un premier temps favoriser l’endormissement mais provoquer des réveils nocturnes et des difficultés à retrouver le sommeil.
  • les aliments trop épicés

Des carences peuvent aussi être impliquées dans les troubles du sommeil. C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un bilan sanguin afin de déceler d’éventuelles carences en nutriments.

5) Les plantes et compléments alimentaires à notre rescousse !

Laissez votre commentaire