Tabac : un million de fumeurs en moins en un an

Tabac : un million de fumeurs en moins en un an

356
0
<<<
>>>

C’est un chiffre historique ! La France aurait enregistré une baisse d’un million de fumeurs depuis 2016. La prévalence du tabagisme quotidien serait ainsi passé de 29,4 % en 2016 à 26,9 % en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Une victoire pour la politique anti-tabac du gouvernement, et notamment pour Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, qui se réjouit de ce premier bilan encourageant.

Vers une génération sans tabac

Ce résultat prometteur a été publié par Santé publique France dans son Bulletin épidémiologique à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac qui aura lieu de 31 mai prochain. Il s’inscrit dans un contexte fort de lutte contre le tabagisme, avec la mise en place de mesures importantes du Plan national de réduction du tabagisme lancé en 2014 : paquet neutre, avertissements sanitaires agrandis, droit de prescription des traitements de substitution nicotinique élargi, opération #MoisSansTabac, …

Dans le détail, Santé publique France rapporte que la baisse du tabagisme quotidien est particulièrement marquée chez certaines catégories de la population :

  • Les hommes de 18 à 24 ans (prévalence du tabagisme quotidien : 44% en 2016 vs 35% en 2017)
  • Les femmes de 55 à 64 ans (prévalence du tabagisme quotidien : 21% en 2016 vs 18% en 2017)

Les données soulignent également un certain nombre d’autres points encourageants :

  • La baisse s’observe surtout chez les personnes ayant les niveaux de diplômes et de revenus les moins élevés et parmi les demandeurs d’emploi. Ceci est d’autant plus intéressant qu’il s’agit des populations qui fument le plus. Pour donner un exemple, les ouvriers (36,4%) fument beaucoup plus que les cadres (15,9%) ;
  • La part des personnes n’ayant jamais fumé est passée de 34,3% à 37,1% entre 2016 et 2017 ;
  • La part des jeunes de 17 ans ayant expérimenté la cigarette a baissé, passant de 68,4% en 2014 à 59,0% en 2017 ;
  • Chez les jeunes, la part des fumeurs quotidiens a diminué de 23% entre 2014 et 2017, pour atteindre son niveau le plus bas mesuré depuis deux décennies.

Un bilan nuancé par les réseaux sociaux

Cette baisse historique du nombre de fumeurs en France est accueillie de façon plus ou moins enthousiasme par les internautes. Si beaucoup s’accordent à penser que la lutte contre le tabac est un point important dans la politique de santé du gouvernement, d’autres restent sceptiques quant aux chiffres annoncés. En effet, sur les réseaux sociaux, les internautes sont nombreux à penser que le chiffre d’un million de fumeurs en moins ne serait pas, du moins en totalité, la conséquence d’une baisse effective du nombre de fumeurs en France. Certains estiment qu’il pourrait refléter une augmentation des ventes du tabac au marché noir ou hors des frontières, aux dépens des buralistes français.

Quoi qu’il en soit, la politique anti-tabac du gouvernement devrait encore se renforcer dans les mois et les années à venir. En cohérence avec le Plan priorité prévention, le nouveau programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 sera lancé dans les prochains jours. Le ministère de la Santé a d’ores et déjà annoncé son objectif : diminuer drastiquement le nombre de fumeurs et construire une « génération sans tabac ». Le programme bénéficiera des 100 millions d’euros issus des taxes sur le tabac. Le prix du paquet de cigarettes devrait ainsi progressivement augmenter jusqu’à atteindre 10€ en 2020.

Laissez votre commentaire