Tampax mentionnera la composition de ses tampons

Tampax mentionnera la composition de ses tampons

232
0
<<<
>>>

tampax-compakC’est une victoire pour celles qui militent pour obtenir des informations précises sur les produits intimes qu’elles utilisent chaque mois. A partir de ce printemps, Tampax va faire figurer la composition exacte de ses produits sur l’emballage.

Une militante engagée

Tout cela fait suite à la pétition de Mélanie Doerflinger débutée en septembre 2015 qui, après le cas du choc toxique d’une jeune mannequin ayant du être amputée, avait demandé à Tampax que soit dévoilée la composition de ses produits. Elle avait alors reçu plus de 250 000 soutiens de la part des internautes.

En mars 2016, Tampax avait déjà renseigné quelques informations supplémentaires sur son site internet. Une victoire ? La jeune fille a déclaré à 20 Minutes : « J’attends de voir. Si c’est pour inscrire sur l’emballage la même information que celle qui figure sur la notice, à savoir trois ou quatre éléments de composition, c’est hautement insuffisant. »

A lire aussi : Tampons : peuvent-ils vraiment être toxiques ?

Syndrome du choc toxique : qu’est-ce que c’est ?

S’il peut toucher tout le monde, le syndrome du choc toxique affecte essentiellement les femmes qui utilisent des tampons hygiéniques durant leurs règles. Il est provoqué par la sécrétion d’une toxine (la TSST-1) par une bactérie, le staphylocoque doré, présent naturellement et sans danger chez certains individus. Bloquée trop longtemps à l’intérieur de l’organisme, comme durant le port d’un tampon, cette bactérie va alors produire de nombreuses toxines, entraînant un choc toxique.

Pour la jeune femme, les protections intimes devraient comporter les mêmes informations que les produits de beauté : « Quand vous achetez une crème pour le corps ou un shampoing, la liste des ingrédients est exhaustive, et donnée par ordre de quantité utilisée. » Des précisions qu’elle voudrait voir appliquées aux protections périodiques. Elle s’était d’ailleurs adressée début janvier à la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour faire bouger la situation. Affaire à suivre…

A lire aussi : Tampons vs serviettes

Laissez votre commentaire