Téléconsultation : accessible à tous dès le 15 septembre

Téléconsultation : accessible à tous dès le 15 septembre

611
0
<<<
>>>

Un arrêté publié le vendredi 10 août au Journal officiel a confirmé la généralisation de la téléconsultation à partir du 15 septembre prochain. Fruit d’un accord entre l’Assurance maladie et les syndicats de médecins, la téléconsultation permet à un patient d’avoir un entretien à distance avec son médecin traitant et d’obtenir éventuellement une ordonnance numérique. Jusqu’alors utilisée de manière limitée, elle sera bientôt accessible à tous et intégralement remboursée.

Le principe de la téléconsultation

Pour utiliser la téléconsultation, il suffit d’une tablette ou d’un ordinateur équipé d’une caméra et d’une connexion internet. Lors de la prise de rendez-vous, le patient reçoit un email contenant un lien garantissant une consultation à distance sécurisée, le respect de la vie privée et du secret médical. La consultation se déroule ensuite comme une visite conventionnelle en cabinet, le médecin pouvant poser à son patient toutes les questions nécessaires à l’établissement du diagnostic. Après la consultation, une ordonnance peut être établie et envoyée par email. Une téléconsultation auprès d’un médecin généraliste est facturée 25 € (le même prix qu’une consultation en cabinet) et 30 € pour un médecin spécialiste.

De nombreux avantages

La téléconsultation est une technique qui présente de nombreux avantages, le principal étant la réduction des déplacements pour les patients. Ce service devrait permettre aux personnes souffrant de maladies chroniques, aux personnes âgées et aux personnes vivant dans des déserts médicaux d’accéder plus facilement à une consultation médicale. Ainsi, un renouvellement d’ordonnance ne nécessitera plus de se rendre systématiquement au cabinet de son médecin. Les patients en maisons de retraite seront quant à eux accompagnés par des infirmières ou des aides-soignantes, notamment dans l’utilisation de la tablette ou de l’ordinateur, outils avec lesquels ils ont souvent moins de facilités que les patients plus jeunes.

Toutefois, si le médecin traitant estime que le motif de consultation nécessite une auscultation, le patient devra alors suivre ses recommandations et se déplacer au cabinet ou accepter une visite à domicile.

Prochaine étape : la télé-expertise

La télé-expertise constitue la prochaine avancée en matière de consultation à distance. Son arrivée est prévue en France pour février 2019. Le principe est différent de la téléconsultation puisqu’il s’agit pour un médecin de demander un avis complémentaire à un confrère pour un cas spécifique. Dans un premier temps, la télé-expertise sera réservée aux patients souffrant d’une affection longue durée (ALD), d’une maladie rare ou vivant dans des régions où le nombre de médecins est considéré comme insuffisant.

Laissez votre commentaire