Tétraplégique : il retrouve le sens du toucher

Tétraplégique : il retrouve le sens du toucher

183
0
<<<
>>>

Un jeune américain paralysé a réussi à retrouver le sens du toucher de sa main droite grâce à un bras robotisé relié à son cerveau.

Un système d’électrodes dans le cerveau

Nathan Copeland, 28 ans et tétraplégique depuis 10 ans, ne pensait pas retrouver un jour la sensation du toucher. C’est grâce à un système encore à l’essai, expérimenté par une équipe de chercheurs de l’université de Pittsburg, qu’il a été le premier à pouvoir tester cette prouesse technologique. La technique, présentée dans la revue Science Translational Medicine, a consisté à implanter des microélectrodes dans les zones du cerveau associées à la sensation du toucher de sa main droite. La stimulation directe de ces zones cérébrales permet d’éviter de passer par la colonne vertébrale afin de provoquer le toucher. Ces électrodes ont été reliées à un bras robotisé constitué de capteurs, qui vont permettre au patient de ressentir ces sensations. Le jeune américain a été le premier surpris de retrouver des résultats : « J’arrive à ressentir des choses avec tous mes doigts, c’est une sensation vraiment bizarre, confie-t-il un mois après l’intervention. Parfois c’est une sensation électrique et parfois c’est une pression. Mais la plupart du temps j’arrive à définir avec précision ce que je ressens ».

Un bilan encourageant

Les résultats de cette expérimentation ont été très prometteurs. En effet, le jeune homme arrive, dans 93% des cas, à différencier le chaud du froid et à décrire ce qu’il touche. Il arrive aussi 8 fois sur 10 à identifier le doigt stimulé les yeux fermés. Nathan a ainsi pu retrouver la sensation du toucher durant 6 mois. Les chercheurs se félicitent du fait que celle-ci reste naturelle, proche de la réalité, et ne provoque pas de picotements. Ils comptent faire avancer encore davantage la technologie en essayant d’adapter le bras aux gestes du quotidien (ex : pouvoir exercer une pression plus ou moins forte de la main en fonction de l’objet) et pouvoir rétablir le sens du toucher chez les personnes paralysées, voire amputées. Le Dr Robert Gaunt, chargé de l’étude, conclut : « L’objectif ultime de ces travaux est de créer un système capable de bouger et sentir comme un bras naturel le fait. Nous avons encore un long chemin pour y arriver, mais c’est un très bon début ».

 

Crédit photo et vidéo : UPMC/Pitt Health Sciences

Laissez votre commentaire