Tout savoir sur la mélatonine

Tout savoir sur la mélatonine

534
1
<<<
>>>

mélatonineVous vous sentez fatigué après un vol long-courrier ou un changement d’heure ? Il est possible que vous ayez besoin de prendre de la mélatonine. Cette hormone, naturellement produite par l’organisme, régule le processus de veille et de sommeil au niveau du cerveau. Elle est donc primordiale pour un sommeil de qualité.

Pharma GDD fait le point sur le rôle de mélatonine, et vous explique comment améliorer sa sécrétion et dans quel cas se supplémenter.

Qu’est-ce que la mélatonine ?

La mélatonine, aussi appelée hormone du sommeil, est produite principalement par la glande pinéale, une structure de petite taille située à la base du cerveau. Elle est transportée par le sang vers l’ensemble des organes et se retrouve présente dans toutes les cellules du corps. Sa sécrétion se produit durant la nuit. En effet, c’est seulement dans l’obscurité que la mélatonine est relâchée dans le cerveau. La lumière peut ralentir, voire complètement supprimer, sa sécrétion.

Quel est le rôle de cette hormone du sommeil ?

Le rôle principal de la mélatonine est de renseigner à l’organisme l’alternance du jour et de la nuit, afin qu’il puisse adapter ses phases de sommeil en fonction de l’environnement. En d’autres termes, cette hormone constitue un signal biologique qui détermine le comportement à adopter selon un certain rythme journalier et saisonnier. Le soir, c’est elle qui indique au cerveau qu’il est temps d’aller se coucher. Au matin, une autre hormone, le cortisol, prend le relais et nous signale qu’il faut se réveiller.

Certains événements peuvent venir perturber l’activité de la mélatonine. D’abord, un vol long-courrier, un travail de nuit ou un changement d’heure (en hiver ou en été) à l’origine d’un décalage interne, aussi appelé « jet-lag ».

En outre, les mauvaises habitudes le soir, comme l’utilisation d’écrans (ordinateur, télévision, smartphone, …) juste avant de dormir, peuvent aussi perturber l’endormissement. La lumière bleue est susceptible de dérégler l’horloge biologique interne et d’envoyer un mauvais message au cerveau. Conséquence : la synthèse de la mélatonine est retardée et il est plus difficile de s’endormir. C’est aussi le cas le matin : si l’organisme est réveillé trop brutalement par une lumière forte, il est possible que le sommeil soit plus difficile à trouver la nuit suivante.

Que faut-il attendre de la mélatonine ?

La prise de compléments alimentaires à base de mélatonine peut s’avérer utile pour les troubles du sommeil liés à un « jet-lag ». Elle est recommandée pour réguler le rythme veille/sommeil, lorsque la situation est « inévitable » : lors d’un changement de saison, en cas d’horaires de nuit ou pour prévenir le décalage horaire après un long voyage. Elle est aussi parfois conseillée aux personnes âgées ayant des difficultés d’endormissement dues à un retard de sécrétion de la mélatonine, sous la forme d’un traitement médicamenteux délivré sur ordonnance. L’avantage de cette hormone du sommeil est qu’elle n’a pas d’effet sédatif comme les somnifères. Elle ne provoque pas « d’effet rebond » à l’arrêt, avec insomnie et anxiété. Au contraire, elle permet de rééquilibrer l’horloge interne, afin qu’elle retrouve son rythme à long terme.

En revanche, il est tout à fait possible de se passer de la mélatonine lorsque les difficultés d’endormissement ou les troubles du sommeil sont liés à de mauvaises habitudes le soir ou le matin. Dans ce cas, il faut changer sa routine quotidienne pour mieux dormir et être plus en forme la journée. Se coucher plus tôt, manger léger, éteindre les écrans et privilégier les activités paisibles le soir peut aider. Au réveil, il faut prendre le temps de se lever dans le calme et éviter les écrans et les lumières trop fortes dès les premières minutes.

La mélatonine n’est pas non plus une substance « miracle » qui peut lutter contre tous les troubles du sommeil, notamment lorsque l’origine est pathologique ou psychologique (stress, anxiété, dépression, …). Dans cette situation, il faut consulter un médecin traitant ou spécialiste pour voir s’il est possible de traiter directement la cause des troubles et mettre en place une prise en charge adaptée au cas par cas.

En pratique, comment prendre de la mélatonine ?

Il suffit de prendre un comprimé après le repas du soir, une à deux heures avant de se coucher. Le traitement dure généralement trois semaines, mais son efficacité persiste plusieurs mois.

Pour prévenir le décalage horaire, les recommandations sont un peu différentes :

  • Après un voyage de moins de 8 heures vers l’ouest, une prise de mélatonine est préférable en cas de réveil très prématuré (avant 5 h du matin). Une prise le soir peut avoir un effet négatif sur l’adaptation de l’horloge biologique.
  • Après un voyage de moins de 8 heures vers l’est, une prise de mélatonine durant quelques jours le soir est envisageable, avant d’aller dormir.
  • Pour un voyage plus long, la mélatonine peut également être prise 2 ou 3 jours avant le vol, au moment d’aller dormir. Il est préférable de consulter un médecin pour adapter la prise des compléments.

Les compléments alimentaires de mélatonine sont-ils sans danger ?

Bien que naturelle, la mélatonine ne doit pas pour autant être prise à la légère. Sa prise comporte certaines contre-indications qu’il faut connaître. Elle risque notamment d’interagir avec certains médicaments (anticoagulants, antidépresseurs et antibiotiques) en augmentant leurs effets. D’autre part, elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d’épilepsie ou d’insuffisance rénale et hépatique. Pour les enfants, une prescription médicale est nécessaire. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES). En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

En résumé

La mélatonine, ou hormone du sommeil, est une substance sécrétée naturellement par le cerveau durant la nuit pour réguler le rythme veille/sommeil de l’organisme. Certains événements peuvent venir perturber son activité et dérégler l’horloge biologique interne. Il est alors possible de se tourner vers des compléments alimentaires à base de mélatonine pour restaurer l’équilibre de façon naturelle. Dans certaines situations particulières, notamment chez le sujet âgé, le médecin traitant peut aussi prescrire un traitement médicamenteux à base de mélatonine, afin de lutter contre les insomnies et autres troubles du sommeil plus importants.

1COMMENTAIRE

  1. Je suis très intéressée par les nouveautés de recherche pour lutter notamment contre l’arthrose.

    Vous pouvez me faire part de toutes les nouveautés de recherches à venir.

    Je vous remercie.

Laissez votre commentaire