Un Français sur deux de plus de 30 ans en surpoids

Un Français sur deux de plus de 30 ans en surpoids

177
0
<<<
>>>

surpoids et obésitéUne étude publiée ce mardi dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) de Santé publique France, relève l’état de santé des Français et leur prévalence à l’obésité.
Menée par l’Inserm et la Caisse nationale de l’Assurance Maladie des travailleurs salariés (Cnamts), cette étude a été réalisée grâce à la participation de 29 000 personnes, âgées de 30 à 69 ans.

Un chiffre élevé mais constant

Les chiffres révélés par l’étude interpellent : près d’un Français sur deux de plus de 30 ans est en surpoids tandis que l’obésité globale avoisinerait les 16 %. L’obésité abdominale, définie par le tour de taille, s’avère plus fréquente : entre 41,6 % pour les hommes et 48,5 % pour les femmes.

Les chiffres, basés sur le calcul de l’IMC (Indice de Masse Corporelle), bien qu’élevés, sont en réalité stables depuis plusieurs années. En outre, ils correspondent à la moyenne européenne : l’obésité touche 15,9 % des personnes dans l’Union Européenne, et plus de la moitié de la population (51,6 %) est en surpoids, selon l’agence statistique de l’UE.

Des prédispositions géographiques et démographiques

Selon ladite étude, plusieurs facteurs influencent le surpoids ou l’obésité : l’âge, les revenus, mais aussi le lieu d’habitation.

En France, c’est dans le Nord où se trouve la plus forte prévalence à l’obésité (25,6 %). Paris est le département le moins touché par l’obésité avec un taux de 10,7 %.

En outre, l’office européen des statistiques souligne qu’il existe une corrélation entre l’obésité, le surpoids et le niveau d’éducation : seulement 11,5 % de personnes obèses parmi les personnes ayant un niveau d’éducation élevé (enseignement supérieur). Plus le niveau d’éducation baisse, plus la proportion augmente : 16 % d’obèses chez les personnes ayant un niveau d’éducation moyen (lycée) et 19.9 % pour celles ayant un faible niveau d’éducation (collège).

Laissez votre commentaire