Un maire offre deux ans de loyer à son futur médecin

Un maire offre deux ans de loyer à son futur médecin

307
0
<<<
>>>

deserts médicauxEn France, le nombre de médecins en activité est mal réparti sur le territoire. Les médecins ruraux vieillissent et peinent à trouver un remplaçant. Si bien que dans certaines régions, l’accès aux soins est de plus en plus difficile.

Pour faire face à ces déserts médicaux, le gouvernement ne cesse de prendre des mesures toujours plus attractives et les régions rivalisent d’imagination pour attirer de nouveaux praticiens.

Dans le Gard, le maire de St-Jean-de-Maruéjols, Thierry Daublon, a compris toute la difficulté du problème. Pour faire venir un nouveau médecin dans sa commune, il propose d’exonérer le local médical de loyer durant deux ans.

La commune dispose de nombreux atouts

Outre cet avantage financier proposé par la mairie, le médecin qui s’installera à St-Jean-de-Maruéjols bénéficiera d’aides fiscales, notamment pour les actes d’urgence et les gardes : « ceux-ci seront exonérés d’impôts » a expliqué Thierry Daublon à Midi Libre.

La commune est d’ailleurs déjà prête à recevoir ce nouveau praticien : un local de 80 m², situé en plein centre du village, à proximité immédiate d’un parking, sera mis à sa disposition.

« Notre bourg est bien équipé en commerces divers : boulanger, boucher, bar, restaurants, matériel informatique, coiffeuses, esthéticienne, pépiniéristes. Mais aussi des services médicaux particulièrement actifs sont déjà en place : pharmacien, kiné, infirmiers, pédicures … » a confié le maire, bien décidé à vanter les mérites de sa commune.

Si St-Jean-de-Maruéjols a déjà un médecin, celui-ci est « débordé » et « ne peut plus prendre de nouveaux patients ». Il y a donc urgence, car la commune et les villages voisins sont « en forte évolution démographique ».

Le gouvernement est décidé à agir

Cet appel désespéré est loin d’être un cas isolé. Dans le lot, les habitants de Catus avaient, par exemple, entrepris de vanter les charmes de leur région dans une vidéo pleine d’humour.

Si chacun semble y aller de sa propre stratégie, le gouvernement, lui aussi, a décidé de s’attaquer au problème. Ce vendredi 13 octobre 2017, le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, ont rendu public le Plan du Gouvernement pour l’égal accès aux soins dans les territoires.

Parmi les solutions envisagées, les ministres ont évoqué le développement des maisons de santé, de la télémédecine ou encore des « pratiques avancées entre professionnels » (infirmiers réalisant des actes médicaux par exemple).

Dans un communiqué, Agnès Buzyn, encourage aussi les démarches individuelles des mairies et régions : « C’est en favorisant les synergies entre les professionnels, les élus et les usagers, que les acteurs locaux pourront construire ensemble un projet de soins mieux adapté aux besoins des usagers. Le rôle de l’Etat, des agences régionales de santé et de l’Assurance maladie est d’accompagner et d’encourager ces initiatives locales. » a-t-elle précisé.

Laissez votre commentaire