Une femme de 32 ans décède de la rougeole

Une femme de 32 ans décède de la rougeole

279
0
<<<
>>>

Une jeune femme de 32 ans est morte de la rougeole le 10 février dernier au centre hospitalier universitaire de Poitiers après avoir été admise aux urgences dix jours avant.

Ce décès survient en pleine épidémie de rougeole qui sévit en région Nouvelle Aquitaine depuis novembre 2017, alors que le gouvernement vient de modifier la législation rendant 11 vaccins obligatoires, dont celui de la rougeole, au lieu de 3.

Selon sa mère, la jeune femme aurait été victime de cette épidémie en contractant la maladie à l’hôpital. Le CHU de Poitiers avait en effet signalé à l’Agence régionale de santé (ARS), 10 cas de rougeole entre le 19 et le 22 janvier. Une procédure de rappel a pourtant été engagée par l’hôpital pour vacciner toutes les personnes présentes à ce moment-là. Malheureusement, la jeune femme est passée entre les mailles du filet…

La vaccination au cœur du sujet

Pour l’ARS, l’épidémie qui perdure dans cette région avec plus de 269 cas confirmés, s’explique par une couverture vaccinale insuffisante, qui varie de 70,8 % à 81 % alors qu’elle devrait atteindre 95 % selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour sa mère, la jeune femme qui n’était pas vaccinée contre la rougeole, « faisait partie de ces enfants qui étaient passées à côté de la vaccination » car « à cette époque-là on nous disait que ça n’était pas nécessaire ». Ce témoignage reflète bien la méfiance historique des français envers les vaccins, qu’ils jugent aujourd’hui encore dangereux.
Le vaccin contre la rougeole était cependant recommandé à l’époque car la France n’a jamais eu une couverture vaccinale suffisante pour éradiquer la maladie.

Daniel Lévy-Bruhl, de l’agence Santé Publique France, estime qu’il reste en France un grand nombre de personnes de 20 à 40 ans qui n’ont pas été vaccinées dans leur enfance et qui aujourd’hui ne sont pas immunisées contre la maladie.
Pour les personnes nées après 1980 et qui ne seraient pas vaccinées, le gouvernement recommande de prendre contact avec son médecin afin de recevoir 2 doses de vaccin entre 18 et 28 ans.
Pour les personnes ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole, la Haute Autorité de Santé recommande de se faire vacciner dans les 72h qui suivent le contact.

L’ARS rappelle que la rougeole est une maladie extrêmement contagieuse qui peut entraîner de graves complications respiratoires et neurologiques, notamment chez les nourrissons et les adultes. Depuis 2008, on recense 21 décès causés par cette maladie.

Important : La Direction générale de la Santé vient de qualifier cette recrudescence des cas de rougeole comme une urgence sanitaire et sollicite les professionnels de santé pour vérifier et mettre à jour le statut vaccinal de leurs patients.

Laissez votre commentaire