Une interne dénonce le “plan com” de Marisol Touraine

Une interne dénonce le “plan com” de Marisol Touraine

722
0
<<<
>>>

« Coucou Madame Touraine, c’est encore moi, c’est l’interne (…) Juste une petite question : c’est quoi cette grosse blague ? » Dans une vidéo publiée ce mercredi sur sa page Facebook, une interne en médecine brandit le journal Le Parisien affichant à sa une « Grippe, l’état d’urgence ». Visiblement très remontée, la jeune femme, Sabrina, laisse apparaître son exaspération : « Mais c’est tous les jours l’état d’urgence, Madame Touraine, à l’hôpital ! ».

Des mesures insuffisantes

L’interne dénonce ce qu’elle appelle le « plan com’ » de la ministre de Santé. D’après elle, les déclarations et les mesures prises pour la grippe font partie d’une « bonne opération de communication, genre ‘j’ai pris mes responsabilités’ ».

Pour preuve, la jeune femme expose ses journées à l’hôpital et les difficultés auxquelles elle est confrontée tous les jours. Elle revient sur le cas d’une dame âgée de 75 ans qui avait besoin d’être rapidement transférée vers une unité de soins intensifs de cardiologie. L’interne déclare avoir appelé 11 hôpitaux en Ile-de-France, mais en vain « pas un n’avait un lit disponible pour la recevoir ». Sabrina déclare avoir dû installer la vieille dame toute la nuit « sur un brancard amélioré aux urgences ». « Voilà ce que c’est votre politique Madame Touraine. Pas dans les chiffres de vos grands tableaux Excel que vous présentez (…), mais ce que ça représente en vrai pour les gens » souligne la jeune femme.

Des déclarations qui s’opposent à celles de la ministre de la Santé qui se voulait pourtant rassurante hier encore : « les hôpitaux sont en situation tendue, mais ils ne sont pas débordés et ils font face. Je suis aujourd’hui sereine quant à leur capacité à faire face aux besoins des malades (…) Ils prennent en charge dans de bonnes conditions tous ceux qui ont besoin d’être soignés » avait-elle déclaré.

Des besoins inassouvis

L’interne revient sur les augmentations d’effectifs et de moyens mis en avant par la ministre. Des hausses bien insuffisantes, car elles ne correspondent pas à la réalité. Dans sa vidéo, l’interne explique « les besoins de santé croissent de 4% par an, et l’Odam (l’Objectif national des dépenses d’assurances maladies) augmente seulement de 2% par an (…) C’est comme si mon malade a besoin de 4 milligrammes d’adrénaline, j’en mets 2… ». Un paradoxe qui a le mérite d’être clair.

Pour conclure, sur fond d’humour, la jeune femme demande à Marisol Touraine de « voir peut-être un ORL parce qu’il me semble que vous avez peut-être un bouchon, parce qu’on vous alerte sans arrêt et vous n’entendez pas ». À moins que la ministre ne souffre d’une maladie appelée « je me moque de vous » termine la jeune femme.

Un ras-le-bol général

La vidéo, visionnée près de 7 millions de fois sur sa page Facebook, fait écho à l’exaspération grandissante de toute une profession. Depuis des mois, les professionnels de santé, notamment en milieu hospitalier, dénoncent leurs conditions de travail, le manque d’effectifs et de moyens. Les internautes se mobilisent d’ailleurs pour apporter leur soutien à cette vidéo : sur la page Facebook de Sabrina, parmi les commentaires, on peut lire « Bravo ! Je suis avec vous ! Merci pour vos interventions clairvoyantes ! » ou encore « Sage femme à l hôpital public, je partage tellement votre rage ! Bravo ».

A lire aussi :

Laissez votre commentaire