Vaccination anti grippe, c’est parti !

Vaccination anti grippe, c’est parti !

217
0
<<<
>>>

La campagne nationale de vaccination contre la grippe a été officiellement lancée ce mardi 15 octobre 2019. Elle se poursuivra jusqu’en janvier 2020, l’objectif étant d’augmenter la couverture vaccinale par rapport aux années précédentes. Principale nouveauté de cette nouvelle campagne : la possibilité de se faire vacciner en pharmacie dans toute la France.

Pourquoi se faire vacciner ?

Chaque année, l’épidémie de grippe revient pendant la période hivernale. En France, elle touche entre 2 et 6 millions de personnes et est responsable de 9 000 décès en moyenne, dont 90 % surviennent chez les plus de 65 ans. La grippe est une maladie extrêmement contagieuse, le plus souvent bénigne chez un adulte en bonne santé, mais potentiellement grave chez un sujet fragile. À ce jour, le vaccin reste le seul rempart pour limiter les contaminations et réduire la sévérité des symptômes si la personne est atteinte. Se faire vacciner contre la grippe n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé pour se protéger contre le virus et protéger les autres.

Personnes à risque : la vaccination est essentielle

En France, l’Assurance maladie délivre un bon de prise en charge aux personnes les plus fragiles, dites à risque. Ce dispositif concerne les personnes âgées de plus de 65 ans, les patients atteints de maladies chroniques (notamment cardiaques et respiratoires, mais aussi le diabète et l’asthme), les femmes enceintes, les nourrissons à partir de 6 mois et les personnes en situation d’obésité. Cela représente près de 12 millions de personnes qui peuvent obtenir le vaccin gratuitement en pharmacie sur présentation du bon de prise en charge. Dans leurs cas, la grippe expose à des risques importants pour la santé comme une infection pulmonaire grave ou l’aggravation d’une pathologie déjà présente.

Vaccination en pharmacie étendue à toute la France

En 2018, 4 régions expérimentaient la vaccination en pharmacie. Cette mesure avait pour but de simplifier le parcours des patients et d’augmenter la couverture vaccinale. 700 000 vaccinations ont ainsi été réalisées grâce à ce nouveau protocole. Pour autant, le taux de vaccination n’a été que de 47,2 %, alors qu’on estime qu’il faudrait atteindre 75 % de personnes vaccinées parmi les populations à risque pour contrôler l’épidémie. Pour la campagne 2019-2020, il est possible de se faire vacciner en pharmacie dans toute la France. Les pharmaciens rejoignent ainsi les médecins, les sages-femmes et les infirmiers, déjà habilités à administrer le vaccin. Sur la base du volontariat, et après avoir suivi une formation spécifique, ils pourront vacciner les personnes majeures porteuses d’un bon de prise en charge au sein d’un espace clos et confidentiel.

Peu d’effets secondaires

Trois vaccins anti grippaux sont disponibles cette année : Influvac, InfluvacTetra et VaxigripTetra. Le premier est un vaccin trivalent qui contient 3 souches du virus, tandis que les deux autres comportent 4 souches du virus (tetravalent). Les effets secondaires sont très limités et communs à tous les vaccins injectables. Il peut s’agir d’une réaction au site d’injection (douleur, rougeur, gonflement), qui disparaît ensuite spontanément. Des symptômes pseudo-grippaux sont observés dans 1 à 10 cas sur 100 : fièvre, douleurs musculaires ou articulaires. Enfin, la réaction allergique est très rare et concerne 1 personne vaccinée sur 450 000.

Laissez votre commentaire