Vasalgel : la contraception masculine évolue

Vasalgel : la contraception masculine évolue

206
0
<<<
>>>

contraception masculineDepuis plus d’un siècle, les options contraceptives masculines n’ont pas changé et se limitent aux préservatifs et à la vasectomie. Cette dernière méthode, si elle a comme avantage d’être de longue durée, présente comme inconvénient majeur d’être difficilement réversible. Aucune solution similaire à la pilule contraceptive féminine n’est actuellement disponible pour l’homme. Pourtant, la demande est croissante. Des chercheurs se sont penchés sur le sujet et annoncent d’ores et déjà qu’une solution pourrait bientôt arriver sur le marché : le Vasalgel.

Une efficacité à l’essai

Déjà à l’étude depuis plusieurs années, le Vasalgel bloquerait le passage des spermatozoïdes et ne contiendrait pas d’hormones.

Après des tests concluants sur les lapins, le dispositif a récemment été testé sur des singes, des animaux anatomiquement similaires à l’homme. L’étude, publiée dans la revue EurekAlert, atteste alors de l’efficacité de cette nouvelle méthode sur les primates.

Quels bénéfices ?

Après l’injection du Vasalgel chez 16 singes mâles, les chercheurs ont réintroduit les mâles dans leur enclos avec plusieurs femelles. Les auteurs de l’étude rapportent qu’il n’y a pas eu de conception durant au moins une saison de reproduction. La solution aurait également l’avantage d’être réversible, contrairement à la vasectomie.

Pour les scientifiques, les bénéfices de cette méthode vont plus loin : le Vasalgel pourrait servir non seulement à l’homme, mais également aux animaux, dans les zoos par exemple. L’efficacité de ces tests chez les singes semble, en effet, avoir donné des idées aux auteurs. La vasectomie étant une méthode plus compliquée chez les primates que chez l’homme, cette nouvelle alternative pourrait permettre de contrôler la taille de la population animale en captivité sans pour autant isoler les mâles des femelles (une pratique néfaste à leur bien-être social).

Une commercialisation attendue

Face à ce franc succès, une seule question s’impose : quand ce nouveau produit sera-t-il commercialisé ? D’autant que, d’après les sondages, la majorité des hommes seraient intéressés par une telle alternative contraceptive. Pour l’instant, les scientifiques restent prudents malgré leur enthousiasme : ils estiment que de nouvelles études, chez l’homme, devraient permettre de vérifier l’efficacité du dispositif et de le rendre disponible sur le marché d’ici quelques années.

A lire aussi : Contraception masculine : bientôt une pilule ?

Laissez votre commentaire