Vicks VapoRub : attention aux recettes « magiques » !

Vicks VapoRub : attention aux recettes « magiques » !

402
0
<<<
>>>

Le Vicks VapoRub est un médicament décongestionnant très plébiscité en cas de rhume, de toux ou de bronchite simple. Cette pommade permet de libérer les voies respiratoires pour un soulagement rapide des symptômes.

Très populaire, le Vicks VapoRub est aussi depuis quelque temps utilisé à des fins beaucoup moins conventionnelles. Certains n’hésitent pas à lui prêter des « vertus thérapeutiques » sur les blogs, les forums et les réseaux sociaux. Si bien que les « remèdes miracles » à base de Vicks VapoRub ne cessent de se multiplier sur Internet. À en croire ses adeptes, cette célèbre pommade aurait des bienfaits contre la sécheresse intime, l’acné, les douleurs, les kilos en trop ou encore les moustiques. Un succès qui en ferait oublier à certains qu’il s’agit d’un médicament et qu’un usage inapproprié peut engendrer des effets secondaires importants.

Des usages inappropriés du Vicks VapoRub

Parmi les « recettes magiques » à base de Vicks VapoRub disponibles sur le net, on retrouve (pour n’en citer que quelques-unes) :

  • Un remède contre l’acné et les points noirs ;
  • Un traitement contre la sécheresse vaginale ;
  • Une solution « ventre-plat » ;
  • Un traitement contre les otites ;
  • Une solution anti-moustiques ;
  • Un remède anti-migraine ;

Ces idées un peu loufoques encouragent donc les internautes à appliquer de la pommade sur des zones de leur corps qui ne sont pas prévues par la notice du médicament (visage, vagin, oreille, …), dans des quantités aléatoires et à des fins douteuses.

Des risques importants pour la santé

L’utilisation du Vicks VapoRub est pourtant loin d’être anodine. Ce médicament en vente libre en pharmacie contient des huiles essentielles d’eucalyptus, du camphre, du lévomenthol et du thymol. Un cocktail très efficace contre les affections respiratoires, mais qui peut se révéler toxique lorsqu’il est mal utilisé. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Vicks VapoRub est réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 6 ans en application cutanée, ou à l’enfant de plus de 12 ans s’il est inhalé. Il doit s’appliquer sur la poitrine ou dans le cou, pas plus de 2 fois par jour, pendant 3 jours.

Une mauvaise utilisation de la pommade peut exposer le patient à des possibles réactions allergiques, ainsi qu’à un risque de neurotoxicité. Ces dernières années, 21 cas d’effets indésirables dus à un mésusage de la pommade – dont 12 graves — ont en effet été signalés à la base nationale de pharmacovigilance, comme l’indique le Centre régional de pharmacovigilance Nord Pas de Calais dans son dernier bulletin.

Il est donc important de rappeler que le Vicks VapoRub reste un médicament et que, comme tel, son usage est soumis à des recommandations et des consignes à respecter. Il doit uniquement être utilisé comme décongestionnant au cours des affections respiratoires banales (rhumes, toux, bronchites simples). Méfiance donc envers les recettes miracles proposées sur Internet ! En cas de doute sur vos symptômes, adressez-vous à votre pharmacien ou à votre médecin.

 

Laissez votre commentaire