VIH : deux patients guéris du SIDA

VIH : deux patients guéris du SIDA

688
0
<<<
>>>

Pour la seconde fois seulement depuis le début de l’épidémie, un patient est guéri d’une infection par le VIH, le virus du sida.

12 ans après une seconde guérison

La nouvelle arrive presque douze ans après Timothy Ray Brown le premier patient, dont on connait déjà la rémission puisqu’aujourd’hui il a 53 ans et vit en Californie. Il s’agit un exploit que les chercheurs tentent depuis de reproduire. Ce succès inattendu confirme à présent qu’un remède à l’infection par le VIH est possible, même s’il est difficile à mettre, selon des scientifiques.

Les enquêteurs doivent publier leur rapport ce mardi dans la revue Nature et en présenter certains détails lors de la Conférence sur les rétro-virus et les infections opportunistes à Seattle. Publiquement, les scientifiques décrivent le cas comme une rémission à long terme.

Réarmer le corps avec des cellules immunitaires modifiées pour résister au VIH

Les deux cas ont résulté de greffes de moelle osseuse chez les patients infectés. Initialement elles étaient destinées à traiter le cancer chez ces patients, pas le VIH.
Le Docteur Ravindra Gupta, principal chercheur de l’étude et son équipe soulignent que la transplantation de moelle osseuse, est une procédure dangereuse et douloureuse, qui n’est pas viable pour le traitement du VIH. Mais ce deuxième cas de guérison à la suite d’une telle transplantation va aider les scientifiques à réduire le nombre de stratégies de traitement.
La transplantation de moelle osseuse ne sera probablement pas une option de traitement réaliste dans un proche avenir. Le taux de mortalité après une greffe de moelle osseuse est bien plus élevé que pour un patient infecté par le VIH suivi médicalement. Elle comporte également un risque élevé de complications et peut détériorer la qualité de vie de façon importante. Toutefois, réarmer le corps avec des cellules immunitaires modifiées de manière similaire pour résister au VIH pourrait bien constituer un traitement pratique, ont déclaré des experts.

Une seule manière de se protéger : le préservatif

En France, le nombre d’infections sexuellement transmissibles (IST) a été multiplié par trois entre 2012 et 2016 et 6 000 nouveaux cas de séropositivité sont découverts chaque année. La Haute Autorité de Santé (HAS) rappelle que le préservatif est « la seule méthode efficace contre les IST, y compris le sida ».
Dans sa Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 le gouvernement pour stopper cette évolution met en place le remboursement des préservatifs via une ordonnance. En décembre les préservatifs « Eden », devenaient en partie remboursables.
Aujourd’hui c’est au tour des préservatifs « Sortez couverts », d’être remboursés à hauteur de 60 % par l’Assurance maladie. Pour bénéficier du remboursement de ces préservatifs masculins vendus par boîtes de 12 au prix de 2 €, il faudra obtenir une prescription médicale d’un médecin ou d’une sage-femme.

Laissez votre commentaire