Voyage en avion : 9 conseils pour mieux supporter le vol

Voyage en avion : 9 conseils pour mieux supporter le vol

153
0
<<<
>>>

Un long vol en avion rime souvent avec vacances et dépaysement. Mais avant de goûter aux plaisirs de la destination, encore faut-il supporter le vol. Entre le stress, la fatigue, le manque de confort, les escales et les turbulences, le vol n’est généralement pas la meilleure partie du voyage, surtout lorsqu’il s’effectue en classe éco.

Il existe heureusement quelques astuces à connaître pour mieux supporter un vol long-courrier, voire même y prendre du plaisir. Les voici !

1) Bien choisir son siège

Soyez prévoyant ! Avant même le départ, le choix de votre siège peut véritablement changer votre confort à bord. Il n’y a pas véritablement de meilleures places que d’autres : il s’agit plutôt d’une question de goût.

Les places côté hublot vous permettent de profiter de la vue durant le vol, tandis que les places côté couloir vous laissent libre de vos allées et venues. Si possible, mieux vaut éviter les places du milieu – situées entre l’allée et le hublot – qui ne présentent aucun de ces avantages.

Les sièges près d’une cloison, généralement à l’avant ou au milieu de l’appareil, vous permettent de bénéficier d’un plus grand espace pour vos jambes, car vous n’aurez pas de siège devant vous. Néanmoins, ces espaces sont souvent réservés pour les personnes à mobilité réduite, les familles avec enfants en bas-âges ou les enfants voyageant seuls.

Les sièges du fond sont parfaits pour accéder rapidement aux toilettes, mais l’arrière de l’appareil est souvent plus bruyant, car proche des moteurs. Pour ressentir le moins de turbulences et entendre le moins de bruit possible, il faut être situé au milieu de l’appareil.

À vous de savoir où se trouve votre emplacement idéal selon vos préférences.

2) S’habiller confortablement

Un vol long-courrier est, comme son nom l’indique, long, voire parfois très (très) long. Et il n’y a rien de pire que d’être mal à l’aise dans ses vêtements durant de longues heures.

Pour supporter un voyage en avion, habillez-vous en conséquence : des vêtements amples dans lesquels vous vous sentez parfaitement bien.

Évidemment, la météo doit vous orienter dans le choix de votre tenue. Tenez compte du temps qu’il fait lors de votre départ, mais également du temps annoncé à l’arrivée. Notez également que les températures sont très variables dans les aéroports et les avions. L’idéal ? Des vêtements superposés pour pouvoir enlever et remettre des « couches » en fonction de la température.

3) Emporter les bons accessoires

Pour améliorer votre confort lors d’un voyage en avion, mieux vaut prévoir les bons accessoires, notamment lorsque le vol est long et nocturne.

Vos effets personnels doivent être rangés dans un bagage à main. De préférence, celui-ci doit contenir plusieurs poches pour séparer les différents accessoires. S’il ne contient qu’un seul compartiment, anticipez en plaçant vos affaires dans des petites pochettes individuelles. Vous devez pouvoir séparer vos affaires en 4 thématiques (au minimum) :

  • Administratif :

Dans une pochette, classez tous les papiers dont vous pourriez avoir besoin, comme vos papiers d’identité, vos billets d’avion et votre visa.

  • Hygiène :

Emportez de quoi vous rafraîchir pendant le vol (lingettes, déodorant, …) et réhydrater votre peau qui risque de souffrir de l’air sec qui règne dans l’habitacle. Pensez aussi à prévoir une brosse à dents et du dentifrice pour rafraîchir votre haleine entre deux repas.

Pour gagner de la place et éviter les désagréments lors du contrôle à l’aéroport, choisissez toujours des « formats voyage » pour vos produits d’hygiène.

  • Confort :

En avion, plusieurs sources de nuisances peuvent perturber votre confort. Anticipez tout ce qui pourrait vous déranger, comme le bruit, le froid, la lumière, etc. Généralement, il est conseillé d’emporter une grande écharpe et/ou une couverture, un coussin, des boules quies et un masque occultant. Vous pouvez également prévoir des bas de contention pour éviter la sensation de jambes lourdes en avion.

Si vous souffrez d’oreilles bouchées lors de l’atterrissage ou du décollage, pensez à emporter des chewing-gums ou une protection auditive pour lutter contre ce désagrément très courant. Les plus petits pourront prendre une sucette.

  • Loisir :

Dans un dernier compartiment, glissez tout ce dont vous avez besoin pour vous occuper l’esprit durant le vol : un casque confortable pour écouter de la musique ou regarder un film, un livre, une batterie externe pour votre smartphone, un adapteur de prise international, …

4) Anticiper son stress

Avant le départ, pensez également à prendre avec vous une solution anti-stress, notamment si vous avez peur en avion.

Certaines huiles essentielles ou Fleurs de Bach ont la capacité de vaincre la nervosité pour nous aider à retrouver notre calme. C’est notamment le cas de l’huile essentielle de lavande. Elle possède un effet calmant naturel idéal pour vaincre un coup de stress. Vous pouvez en déposer quelques gouttes sur un mouchoir avant le départ et sentir le tissu si vous sentez que la panique vous gagne. Vous retrouverez également cette huile essentielle dans certains roll-on anti-stress, très pratique en voyage. Du côté des Fleurs de Bach, vous pouvez opter pour des complexes Rescue sous forme de spray, de pastilles, de gouttes, de perles et même de chewing-gums.

5) Agir contre le mal des transports

Si vous souffrez du mal des transports en avion, il est peut-être préférable d’emporter avec vous un antinauséeux.

Les produits anti-nausées se déclinent sous différentes formes :

  • Des sprays à pulvériser directement dans la bouche en cas de nausées ;
  • Des roll-on aux huiles essentielles à utiliser directement sur le front et les tempes par massage circulaire ;
  • Des compléments alimentaires en comprimés, gélules ou sirops qui contribuent au fonctionnement normal du système digestif ;
  • Des bracelets à porter à chaque poignet qui se basent sur le principe de l’acupuncture en exerçant une pression sur un point précis. Ils conviennent notamment aux femmes enceintes ou aux enfants ;
  • Des chewing-gums à mâcher à l’apparition des symptômes.

Ces produits sont généralement à base d’extraits de gingembre, reconnu pour ses bienfaits sur le système digestif, et de menthe poivrée aux propriétés antinauséeuses et antispasmodiques.

6) Prendre le temps de marcher

L’immobilité prolongée en avion est un facteur de risque de jambes lourdes, voire de thrombose veineuse. Ce problème est familièrement appelé “syndrome de la classe économique”. Pour l’éviter, il faut se lever régulièrement et marcher afin d’activer la circulation sanguine. Mis à part les allers-retours aux toilettes, il ne faut pas hésiter à se déplacer dans l’allée centrale. Quelques minutes de marche toutes les heures suffisent généralement à soulager les jambes lourdes et éviter les pieds gonflés à l’arrivée.

Évidemment, le port de bas de contention est conseillé en cas de vol de plus de 4 heures, notamment aux femmes enceintes.

A lire aussi : Jambes lourdes : nos conseils

7) Rester hydrater

Lors d’un voyage en avion, il faut boire beaucoup d’eau. L’air sec de l’habitacle favorise une déshydratation plus rapide qu’à l’extérieur. Cela se ressent au niveau de la soif, mais également de la peau qui a tendance à tirer. Veillez toujours à avoir une petite bouteille d’eau à portée de main pour vous hydrater. D’autant que boire de l’eau fluidifie le sang et favorise une bonne circulation sanguine.

Durant un vol long-courrier, le personnel de bord met généralement à disposition des passagers de quoi se désaltérer durant toute la durée du vol. N’hésitez pas à demander de l’eau aux hôtesses si vous avez oublié d’emporter votre bouteille personnelle.

8) Manger léger

En avion, vous n’aurez pas réellement le choix de votre menu. Bien sûr, vous pouvez parfois indiquer à la compagnie vos préférences ou coutumes, mais il n’en reste pas moins que les plats sont souvent de moins bonne qualité que sur la terre ferme. Les compagnies font de leur mieux pour contrer la perte de sensibilité des papilles en ajoutant du sel et des épices en excès à leurs plats. En effet, les goûts sont modifiés dans un avion à cause de la pression et de l’air sec. Les plats paraissent alors plus fades en altitude.

Pour garder un certain bien-être digestif durant le vol, il est préférable de manger lentement et léger. Vous pouvez également emporter avec vous quelques encas sains et riches en énergie, comme des fruits secs.

9) Occuper son temps libre

Enfin, pour que votre voyage se passe le mieux possible, pensez à occuper votre temps libre de façon astucieuse. Vous pouvez bien évidemment regarder un film, lire un livre ou écouter de la musique, mais aussi en profiter pour être réellement productif. Pourquoi ne pas profiter de tout ce temps pour élaborer votre programme des vacances ? À l’aide d’un guide de voyage, commencez à noter les endroits incontournables de votre destination. De quoi gagner du temps à l’arrivée !

Laissez votre commentaire